lun.

23

mars

2015

La marée du siècle, dimanche 22 mars : vue sur le Mont-St-Michel depuis Genêts


0 commentaires

mer.

18

mars

2015

Projet de loi Santé : le Gouvernement force le passage et refuse le dialogue avec les médecins et les infirmiers

Le Gouvernement et la ministre de la santé Marisol Touraine  souhaitent précipiter le débat et engagent la procédure d’urgence sur la loi santé. Ainsi, le Gouvernement reste sourd aux demandes des professionnels de santé, préférant satisfaire sa base militante.

Il refuse en réalité tout dialogue sérieux, et se moque de l’unanimité des professionnels de santé contre son projet (médecins, dentistes, infirmiers, internes…).

 

Comment le gouvernement peut-il envisager d’éluder le débat sur un sujet aussi essentiel ?

Le projet de Marisol Touraine est vraiment un mauvais coup porté à la médecine en France, dont le monde entier, avec l'OMS, reconnaît pourtant la qualité.

En systématisant le tiers payant, qui s'applique déjà à toute personne en affection de longue durée ou bénéficiaire de la CMU, le Gouvernement, de façon démagogique, va déresponsabiliser les consommateurs de soins en faisant croire à la gratuité de ce qui est en réalité le deuxième poste de la dépense publique en France, ce qui conduira à accroître les dépenses et donc les déficits. Les professionnels libéraux, face à l’extrême diversité des régimes de sécurité sociale, des mutuelles et des institutions de prévoyance, n'auront plus l'assurance d'être payés au moment d'accomplir leurs soins. Ils dépendront du bon fonctionnement d'une machine administrative aux multiples composantes et aux systèmes informatiques différents, dont l'incompatibilité peut être source de nombreuses erreurs et retards. La généralisation du tiers-payant et l’exclusion des établissements privés du service public hospitalier vont affaiblir l’équilibre économique mais également l’équilibre territorial de notre santé.

En mettant les professionnels de santé sous la dépendance accrue de l’Etat, des administrations de la sécurité sociale et des mutuelles, il fragilise la médecine libérale et décourage l'installation des professionnels de santé. Ce projet de loi aggravera la désertification médicale dont souffrent déjà nos territoires ruraux.


L’État ne peut pas tout contrôler et tout réglementer.

Je comprends les inquiétudes et la mobilisation du monde médical contre le projet de loi Santé du Gouvernement. Ce projet de loi est dangereux pour la qualité des soins et pour la relation médecin/patient. Il risque en effet de remettre en cause l’indépendance de toute une profession. Les inquiétudes des professionnels de santé, qui sont aujourd’hui victimes du dogmatisme du gouvernement, doivent recevoir des réponses. Le Sénat s'emploiera à corriger ce projet qui n'a même pas l'excuse de favoriser l'accès aux soins des plus défavorisés puisque ceux-ci ont déjà droit au tiers-payant.



0 commentaires

dim.

15

mars

2015

Repas des cheveux blancs à St Maur-des-Bois

Pour la première fois à l'initiative des deux maires, Claude Lemonnier et Joël Savey, les aînés des deux communes de La Chapelle-Cécelin et saint-Maur-des-Bois se sont réunis ce dimanche pour un repas commun servi par les conseillers municipaux et leurs conjoints. La coopération entre communes voisines passe aussi par la convivialité et le dialogue entre les habitants!

MM. Savey et Lemonnnier, salle Claude Lemonnier à St Maur
MM. Savey et Lemonnnier, salle Claude Lemonnier à St Maur

0 commentaires

mar.

10

mars

2015

Conséquences de la réforme territoriale sur le devenir des communes : inquiétudes des maires, soutien des parlementaires


0 commentaires

lun.

09

mars

2015

Réforme territoriale: "le Sénat veut remettre d'aplomb une réforme mal engagée par le Gouvernement"

Le projet NOTRE (Nouvelle organisation territoriale) est en cours d'examen au Parlement afin de préciser quelles seront les compétences des collectivités territoriales maintenant que nous connaissons les périmètres des nouvelles régions. 

Par ses amendements au projet de loi Notre, le Sénat a voulu remettre à l'endroit un texte présenté à l'envers par le Gouvernement ! Je suis  profondément attaché à une politique régionale cohérente mais les volte-face du Gouvernement sur l’éventuelle disparition des départements – où la question des périmètres avant de discuter des compétences est un non-sens.

Les travaux du Sénat ont été menés pour enrichir le texte initial sur les critères suivants :

  • Proximité, avec notamment le maintien des collèges et le transport scolaire dans les compétences départementales.
  • Décentralisation, en conférant aux Régions un rôle dans la politique de l’emploi.
  • Modernité, en faisant valoir l’idée d’une intelligence territoriale, notamment en combattant « la loi du nombre » qui fixe un seuil chiffré pour la création des intercommunalités.

L'assemblée nationale a suivi le Sénat pour les routes et les collèges qui resteront finalement aux Départements.
Sur la question des transports scolaires et des ports, le débat reste ouvert. C'est également le cas du seuil 20 000 habitants pour les intercommunalités qui n'est finalement pas encore arrêté.
Quand le texte reviendra au Sénat, les sénateurs tiendront bon pour remettre d'aplomb une réforme que le Gouvernement avait mal engagé.
Nous disons Oui à des régions stratèges pour l'économie, l'emploi et la formation professionnelle  mais Non à des régions obèses, ankylosées dans des tâches de gestion et de maintenance que seul le Département peut accomplir dans la proximité.

0 commentaires

dim.

08

mars

2015

Remise de médaille à Villiers-le-Pré

C'est avec grand plaisir que j'ai assisté, ce dimanche, à la remise de médaille d'honneur communale, départementale et régionale vermeil  à Claude Domin et Christine Guérin. La cérémonie était présidée par le dynamique maire de Villiers-le-Pré, Philippe Lehurey,  élu en 2001.
La cérémonie de remise de médailles fut l'occasion de retracer leur engagement complet pour la vie publique.
Claude Domin, agriculteur de profession, a consacré une grande partie de sa vie à servir les autres d'abord comme conseiller municipal de Villiers-le-Pré où il a été élu pour la première fois en 1983 puis à Argouges, sa commune d'origine. Le maire a retracé son parcours en énumérant les nombreuses commissions dans lesquelles Claude Domin s'investissait. Il a souligné son action pour l'enfouissement des réseaux dans le bourg dont les travaux ont été effectués en 2012. 
Christine Guerin, originaire d'Ardevon, arriva secrétaire de mairie en 1983. Elle a successivement travaillé avec M.Pigeon, M. Godard puis Pierre Lehurey, actuel maire de Villiers-le-Pré. Elle travaillait également à mi-temps entre 1985 à 2008 au secrétariat de mairie de Vessey. Son dévouement et son professionnalisme ont été salués par tous. Mme Guerin revenait souvent en dehors des heures de service pour traiter les demandes de cartes d'identité pour les habitants qui ne pouvaient venir aux heures d'ouverture. La commune de Villiers-le-Pré étant située dans le canton de St James, tous ont salué le souvenir de Michel Thoury qui nous a quittés récemment dans un tragique accident de la route.
Puis j'ai tenu à évoquer la réforme territoriale et les enjeux qui en découlent pour nos territoires ruraux avec la perspective des communes nouvelles qui garantiront la vitalité et l'attractivité de nos petites communes.
0 commentaires

sam.

07

mars

2015

La caisse locale du Crédit agricole a tenu son assemblée générale à Villedieu

Vendredi 6 mars, l'assemblée générale de la caisse locale du Crédit agricole avait lieu à Villedieu-les-Poêles.
Le président de la caisse locale, M.Malbault, son directeur Patrick Simon et le vice-président de la caisse régionale Joël Jouaux étaient présents. Ils ont évoqué les bons résultats de l'année 2014 aux 200 sociétaires rassemblés à Villedieu.
     + 13% de prêts accordés à des particuliers pour l'achat de logement
     + 8% de prêts aux agriculteurs
Au total, le bilan fait état d'une augmentation de 4,8% de prêts accordés, toutes catégories confondues.
Au cours de l'assemblée générale, le débat à porté sur le thème de la prévention et de la sécurité: accidents domestiques et cambriolages.
Le crédit agricole de Normandie est la 1ère caisse pour le financement de l'acquisition de matériel agricole... mais une grande vigilance est nécessaire pour ne pas aggraver l'endettement des agriculteurs qui connaissent des difficultés dues à la baisse du prix du lait. Le Crédit agricole, c'est aussi le financement de l'artisanat et du commerce rural
Des Comités de prêts sont en place avec la participation des sociétaires qui émettent des avis sur les demandes. Ceci garantir une bonne prise en compte de la valeur des projets à travers la connaissance personnelle des gens.
L'originalité du mutualisme du Crédit agricole est à préserver.
À la fin, avait lieu la Traditionnelle tombola.

0 commentaires

jeu.

26

févr.

2015

Retour sur une représentation de "la troupe de la Lande" à Bourguenolles

Représentation à Bourguenolle le vendredi 30 janvier 2015
Représentation à Bourguenolle le vendredi 30 janvier 2015

0 commentaires

dim.

22

févr.

2015

52ème Salon International de l'Agriculture à Paris : "une carte de visite exceptionnelle pour la Manche et la Normandie"

Cette année à nouveau, le conseil général de la Manche a organisé un moment de convivialité au Salon International de l’Agriculture ce dimanche e 22 février lors de l'inauguration de l'espace Manche sur le stand de la grande Normandie. Le public est venu nombreux découvrir l’espace Manche, 1er département agricole de France, au sein de la plus grande ferme de France !

Entouré de mes collègues conseillers généraux, d'élus locaux, du président de la chambre d'agriculture de Normandie, Pascal Ferey, de producteurs et d'acteurs économiques de la Manche, j'ai défendu les produits de la mer et de la terre de notre magnifique département. Après l'inauguration officielle et les discours, nous avons eu le plaisir de déguster nos produits du terroir "made in Normandie" ! 

Au milieu de l'espace Normandie, les producteurs de la Manche présents vont faire découvrir leur savoir-faire et leurs produits : Huîtres, terrines, viande fumée, fromage, biscuits, chocolats, arrosés de cidre de Normandie et de bière de Jersey... La semaine sera aussi marquée par le dispositif Agrilocal, qui permet de faire entrer les produits locaux dans les cuisines des restaurants scolaires.

Le ministre des affaires étrangères de Jersey, Sir Baillache, était avec nous car Jersey est associé à la Manche depuis trois ans pour la promotion de ses produits. L'occasion de découvrir la saveur de la bière de Jersey, "Libération Ale".


0 commentaires

sam.

21

févr.

2015

Le Mont Saint-Michel va retrouver son caractère maritime

Vendredi 20 février à 17h, les représentants du Syndicat mixte Baie du Mont Saint-Michel et des élus locaux se sont retouvés autour de Mme la Préfète de la Manche au Mont St Michel pour donner les derniers coups de pelle de la destruction du reste de la digue route longue de 1,5 kilomètre et construite en 1879. Après 7 ans de travaux, le rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel est définitivement acquis pour les décennies et j'espère les siècles à venir !

La fin complète des travaux est prévue pour l'été 2015. 

Les 21 et 22 mars 2015, les "grandes marées du siècle" marqueront le retour complet du Couesnon autour du Mont-Saint-Michel pour qu'il retrouve son estuaire maritime tel qu'avant la digue-route avec l'ouverture de ses deux bras.


0 commentaires

ven.

20

févr.

2015

"Le sauvetage d'AIM passe par une solidarité des producteurs avec les salariés de l'entreprise"

Le sauvetage d'AIM passe par une solidarité sans faille de l'organisation des producteurs avec les

salariés de l'entreprise, et par une volonté inébranlable de promotion d'une filière porcine normande de qualité, réunissant l'ensemble des parties prenantes de l'économie agro-alimentaire

régionale, avec un fort engagement du monde coopératif.

Il appartient à chacun de prendre ses responsabilités devant nos concitoyens pour que l'effort exceptionnel mis en oeuvre par les collectivités que sont le conseil général et le conseil régional soit suivi d'effet au bénéfice du territoire et de ses habitants.

C'est la condition pour que l'outil de production soit préservé dans toutes ses composantes, en limitant les conséquences sociales de la restructuration.

J'ai demandé au Gouvernement, qui est saisi du dossier et doit engager son autorité, de tout mettre en oeuvre pour rendre ses chances à une solution assurant l'avenir de l'outil industriel sans démembrement et préservant la filière régionale. Une telle solution semblait sur le point d'aboutir la semaine dernière encore.

Il est clair qu'elle s'est malheureusement éloignée ces derniers jours, au profit d'un montage industriel et financier dont le contenu, qui n'est pas public, demeure incertain, et qui comporterait manifestement des suppressions d'emplois très nombreuses, sans assurer l'avenir du site de Sainte-Cécile dans son ensemble.

Je sais que l'ensemble des élus du territoire, manchois et bas-normands, sont unis autour des mêmes exigences.

0 commentaires

jeu.

19

févr.

2015

Renforcer la lutte contre le  terrorisme : courrier au Premier ministre 

Après les terribles événements survenus en janvier à Paris, ravivés par les crimes qui viennent d'être commis à Copenhague, j'ai souhaité faire part, au Premier ministre, de mes propositions pour participer à la la lutte contre le terrorisme en lui adressant un courrier.

Télécharger le courrier ici

courrier P. Bas adressé à M. Valls propo
Document Adobe Acrobat [109.4 KB]
Télécharger
0 commentaires

jeu.

19

févr.

2015

Colloque au Sénat : "La fin de vie : quels nouveaux droits ?", 19.02.2015

Aux côtés du sénateur UMP du Vaucluse Alain Milon, Président de la commission des affaires sociales - Vice-Président de la mission d'évaluation & contrôle de la Sécurité sociale
Aux côtés du sénateur UMP du Vaucluse Alain Milon, Président de la commission des affaires sociales - Vice-Président de la mission d'évaluation & contrôle de la Sécurité sociale

VIDEOS :  "Les directives anticipées", table ronde présidée par Philippe Bas, Président de la commission des lois du Sénat

Participants :

  • Jean-Marc SAUVÉ, Vice-Président du Conseil d’État
  • Frédérique DREIFUSS-NETTER, conseillère à la Cour de cassation
  • Tanguy CHATEL, Sociologue et anthropologue

Comprendre la Loi Léonetti de 2005


0 commentaires

mar.

17

févr.

2015

Hommage à Michel Thoury, un élu admirable et un ami fidèle

lun.

09

févr.

2015

Hommage à Edme Jeanson, fondateur des Heures Musicales de Lessay

Abbaye de Lessay qui abrite les prestigieux concerts des Heures Musicales tous les ans
Abbaye de Lessay qui abrite les prestigieux concerts des Heures Musicales tous les ans

J'ai appris avec tristesse le décès d'Edme Jeanson, président d'honneur et fondateur des Heures musicales de l'abbaye de Lessay. Je tiens à lui rendre hommage.

Succédant aux Heures musicales du Mont-Saint-Michel, ce festival de musique classique qui doit

tant à Edme Jeanson, est connu partout en France. Il accueille chaque année une série de concerts d'une très grande qualité donnés par des interprètes de renom dans un lieu exceptionnel.

Je présente à tous les siens et aux organisateurs du Festival qui poursuivent son œuvre mes plus sincères condoléances.

0 commentaires

lun.

09

févr.

2015

Préserver les digues contre la mer

Ouest-France, 09.02.2015
Ouest-France, 09.02.2015
0 commentaires

jeu.

05

févr.

2015

Ma tribune parue dans le journal Le Monde "Tout nous oppose au Front National"

4 commentaires

mer.

04

févr.

2015

Décentralisation : le Sénat a adopté la proposition de loi constitutionnelle pour une représentation équilibrée des territoires

Le 19 décembre 2014,  avec le président du Sénat Gérard Larcher, j'ai déposé et présenté une proposition de loi constitutionnelle tendant à assurer la représentation équilibrée des territoires.

Le mardi 3 février, le Sénat a adopté cette proposition de loi constitutionnelle tendant à assurer la représentation équilibrée des territoires.
Cette proposition de loi constitutionnelle vise à conforter la représentation des territoires, en particulier des territoires ruraux, dans les institutions locales tout en respectant le principe d’égalité du suffrage.


Elle précise que la population représentée par les élus de chaque territoire ne peut s'écarter de plus d'un tiers par rapport à la moyenne, au lieu de 20% seulement actuellement, et que la République garantit la représentation équitable de ses territoires dans leur diversité. Nous avons estimé que l’écart de plus ou moins 20% de la moyenne de représentation démographique de chaque élu pour les élections législatives était justifié, mais que cette  limite est trop étroite pour les assemblées locales.


L’exposé des motifs précise que « si l’égalité de suffrage constitue l’un des principaux piliers de notre démocratie, son application ne peut ignorer le fait territorial qui,à travers la géographie et l’histoire, est au cœur de l’identité de notre Nation. Il en est ainsi particulièrement des territoires ruraux qui, faiblement peuplés, doivent conserver dans les collectivités territoriales une représentation suffisante pour que le lien entre les élus et la population qu’ils représentent puisse être maintenu malgré les distances. Le pouvoir législatif comme le pouvoir règlementaire doivent se conformer au principe d’égalité devant le suffrage lorsqu’ils procèdent à la répartition des sièges et à la délimitation de circonscriptions électorales. »


Ainsi, la PPL constitutionnelle vise à compléter l’article1erde la Constitution qui prévoit que l’organisation de la République est décentralisée en précisant que « la République garantit dans ce cadre la représentation équitable des territoires ».

Elle complète l’article 72 de la Constitution qui impose que chaque administration s’administre librement par un conseil élu au suffrage universel en précisant que, « dans la détermination du nombre des sièges et dans la fixation des limites de circonscription électorales des collectivités territoriales, le pouvoir législatif ou réglementaire ne peut en principe s’écarter de plus d’un tiers de la moyenne de représentation constatée pour l’assemblée concernée ».

 
0 commentaires

mer.

28

janv.

2015

Rencontre des Amis de Jacques Chirac

Ce mercredi 28 janvier, nous, "les amis de Jacques Chirac" étions réunis autour d'un Jacques Chirac en pleine forme pour un déjeuner de l'amitié, de la fidélité et de la reconnaissance.

Le Président Chirac demeure pour nous tous une référence républicaine incontournable, et plus actuelle que jamais au jour où la France doit rechercher les voies et moyens de la cohésion nationale par le respect de toutes les croyances et de toutes les cultures sans confondre ouverture aux autres et faiblesse face au communautarisme.

0 commentaires

lun.

26

janv.

2015

Retour en images sur les événements de 2014 : la Foire St Martin de St Hilaire du Harcouët - 8 au 11 novembre 2014

0 commentaires

dim.

25

janv.

2015

Département et Région : Un coup de pouce décisif pour une solution de reprise des Abattoirs d'AIM

Avec les salariés d'AIM au Conseil général de la Manche
Avec les salariés d'AIM au Conseil général de la Manche

Tandis que l'administrateur judiciaire des abattoirs AIM poursuit ses discussions avec de possibles partenaires et repreneurs, Département et Région de sont mis hier en situation d'apporter le coup de pouce décisif à une solution de reprise. Leur Société d'économie mixte Imagine pourra prendre une participation allant jusqu'à 4 millions d'euros dans la nouvelle entité. Cette aide sera naturellement conditionnée à la qualité et à la crédibilité du projet. J'ai salué l'esprit de responsabilité des salariés qui assurent le fonctionnement de l'entreprise dans cette période si difficile et maintiennent ainsi sa valeur, tout comme les producteurs de porcs qui continuent à l'approvisionner! Maîtrise et sang froid dans l'épreuve. celle-ci est lourde mais une étape très positive a été franchie hier.

0 commentaires

sam.

24

janv.

2015

Voeux et remise de médailles à Hudimesnil

Michel Ménage et son épouse entourés de Patricia Lecomte, conseillère générale (à gauche sur la photo) et du premier adjoint d'Hudimesnil qui a retracé le parcours du maire.
Michel Ménage et son épouse entourés de Patricia Lecomte, conseillère générale (à gauche sur la photo) et du premier adjoint d'Hudimesnil qui a retracé le parcours du maire.

Michel Ménage, maire d'Hudimesnil, a réuni la population pour les vœux républicains. La médaille de la famille a été décernée à deux familles, dont l'une élève un enfant polyhandicapé. Plusieurs élus et anciens élus ont reçu la médaille d'honneur régionale départementale et communale et le maire, élu depuis 1983 et maire depuis 1993, a reçu à son tour cette médaille, des mains de Mme la Sous-Préfère de Coutances.

Hudimesnil, dont la population de rapproche de 1000 habitants, connaît un fort développement auquel les efforts de la commune contribuent grandement: installation de commerces, nouvelle école, maison d'assistantes maternelles, cabinet d'infirmières, viabilisation de lotissements...

sam.

24

janv.

2015

La Lande d'Airou : inauguration de la station d'épuration

A mes côtés, René Mabille, maire et Jean-Yves Guillou, conseiller général du canton de Villedieu
A mes côtés, René Mabille, maire et Jean-Yves Guillou, conseiller général du canton de Villedieu

J'ai eu le plaisir de participer à l'Inauguration de la station d'épuration de La Lande d'Airou. Le Département de la Manche a contribué à hauteur de 120 000 € dans le cadre du contrat de territoire. Ceci est une démonstration supplémentaire que le Département est aux côtés des communes et des intercommunalités pour améliorer concrètement la vie quotidienne des Manchois !

0 commentaires

jeu.

22

janv.

2015

Débat sur l'indignité nationale

 

Le président de la commission des lois du Sénat, Philippe Bas, a opposé mercredi une fin de non-recevoir à Manuel Valls qui a proposé de demander aux présidents des commissions des lois du Parlement de formuler, dans les six semaines, des propositions concernant la question de l'indignité nationale.

"Je proposerai aux présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat qu'une réflexion transpartisane puisse être conduite, par exemple, par les présidents des commissions des lois des deux assemblées, Jean-Jacques Urvoas (député PS) et Philippe Bas (sénateur UMP), pour examiner et formuler des propositions définitives dans un délai court de six semaines et totalement compatibles avec notre droit et nos valeurs", a dit le Premier ministre à l'issue du conseil des ministres.

"Après les attentats des 7, 8 et 9 janvier, le Sénat a immédiatement engagé une réflexion sur les causes du terrorisme et les moyens d'y mettre fin", écrit M. Bas dans un communiqué.

"Il appartient désormais à chacun de prendre ses responsabilités pour le renforcement de la prévention et de la répression du terrorisme", ajoute l'élu de la Manche. "Le Sénat et sa commission des lois détermineront eux-mêmes le calendrier et le contenu des réflexions et propositions qu'ils entendent faire", assure-t-il.

Celles-ci "intégreront l'examen de la question de l'indignité nationale mais ne sauraient se limiter à cette question, pour symbolique qu'elle soit", qui "ne peut être séparée du reste", écrit-il encore.

Pour M. Bas, le Premier ministre "doit respecter la séparation des pouvoirs".

0 commentaires

mer.

21

janv.

2015

Vœux et remise de diplômes à Saint-Ovin

Fernand Badier, maire de Saint-Ovin, accueillait la population pour la cérémonie de voeux. Il a présenté les réalisations et les projets de cette commune très active proche d'Avranches.

J'ai souligné par quelques exemples les nombreux casse-tête auxquels sont confrontés les maires actuellement. D'un côté, la baisse des dotations pourtant obligatoires venant de l'État. De l'autre, l'aggravation des charges imposées par le même Etat. Exemple: le financement des activités périscolaires ou l'instruction des permis de construire, qui coûtent très cher.

0 commentaires

mar.

20

janv.

2015

Non au relèvement du seuil démographique pour les intercommunalités"

La Gazette des communes, 20/01/2015
La Gazette des communes, 20/01/2015
0 commentaires

lun.

19

janv.

2015

Adoption d'un amendement pour assouplir l'interprétation de la loi littoral en faveur du littoral rural

Avec mon collègue sénateur de la Manche, Jean Bizet, vendredi soir dernier, nous avons fait adopter au Sénat un amendement visant à assouplir l’interprétation de la loi littoral en faveur du littoral rural contre l'avis du Gouvernement.

Cet amendement prévoit d'instaurer une charte régionale d'aménagement afin de tenir compte des circonstances locales.


Concertée avec les communes littorales et approuvée, après enquête publique, par le conseil régional, sur avis conforme du Conseil national de la mer et des littoraux, cette charte a pour objectif de concilier les impératifs de protection de l'environnement et le nécessaire développement des communes littorales.


Ce nouvel outil présente notamment les avantages suivants :

- il correspond à l’esprit initial de la loi littoral et permet une déclinaison plus fine de la loi « littoral », adaptée aux particularités locales, tout en conservant un garde-fou garantissant la cohérence à l’échelle nationale ;

- il ne s’imposera en pratique que dans les territoires désirant s’en saisir, lorsque l’application de la loi littoral est mal vécue par un nombre suffisant de communes qui y sont soumises ;

- il s’agit d’un document isolé, consacré uniquement à l’interprétation de la loi littoral : il pourra être adopté dans des délais raisonnables ;

- il fait confiance aux élus locaux qui sont alors eux-mêmes chargés de dialoguer et de proposer une réponse équilibrée aux difficultés qu’ils rencontrent.

6 commentaires

lun.

19

janv.

2015

Réactions suite à la démission de Marcel Bourdon de la Présidence de l'Intercom du Bassin de Villedieu (IBV)

0 commentaires

sam.

17

janv.

2015

Cérémonie de voeux à Percy

Avec Jean Le Maux, ancien maire et conseiller général et Philippe Gosselin, député.
Le nouveau maire de Percy a fait salle comble le 12 janvier pour ses vœux. Impression de dynamisme, de sérieux et d'engagement

0 commentaires

mer.

14

janv.

2015

"Soutenir les Abattoirs Industriels de la Manche et la filière porcine et bovine"

Ouest-France, mercredi 14 janvier 2015
Ouest-France, mercredi 14 janvier 2015
0 commentaires

mer.

14

janv.

2015

Les territoires ruraux ne sont pas immobiles et ne veulent pas rester isolés

Depuis des semaines maintenant, nous commençons, ici et là, à entendre parler du regroupement volontaire des communes par la création de communes nouvelles , particulièrement dans la Manche où nous avons beaucoup de petites voire très petites communes en milieu rural. Nous sommes face aujourd'hui à la création de grandes intercommunalités, qui pourraient devenir encore plus grandes demain si le projet de loi du Gouvernement sur la réforme territoriale restait en l'état, avec un seuil de 20 000 habitants au lieu de 5000 aujourd'hui. En tant que Président de la Commission des Lois du Sénat, je m'efforce, avec beaucoup de mes collègues sénateurs, de faire entendre la voix de la raison en mettant en avant les difficultés et les risques de la perte de proximité pour les habitants. Devant la baisse des dotations de l'Etat, nos territoires ruraux doivent continuer à se réformer pour être plus forts et cela passe par le regroupement et la mise en commun des moyens. Les communes nouvelles ont l'avantage à la fois de mettre en commun les moyens financiers, considérablement réduits par l'Etat, mais aussi de conserver la proximité avec les maires délégués et les conseillers municipaux. Plusieurs initiatives sont déjà lancées, ici, comme ailleurs et je suis fier de voir que nos maires, adjoints et conseillers municipaux ont envie d'aller de l'avant pour garantir la survie de leur territoire, de nos territoires. Seuls le volontariat, l'adhésion et la préparation, sans attendre d'être au pied du mur,  garantiront le succès de cette transformation des communes rurales qui le souhaiteront. Ne soyons pas frileux et encourageons tous ceux qui s'engagent pour construire nos campagnes de demain.


.


0 commentaires

mar.

13

janv.

2015

Dernière cérémonie de voeux pour Jean-François Le Grand comme président du Conseil général de la Manche

Jean-François Le Grand a prononcé, le 12 janvier dernier, pour la dernière année, ses vœux de président du Conseil général de la Manche aux côtés de Danièle Polvé-Montamsson, Préfète de la manche. Beaucoup d'émotion ressentie avec lui et autour de lui, et beaucoup de monde pour partager ce moment très intense. L'énergie et l'humanisme toujours fortement  incarnés par cette personnalité très attachante et sincère, qui continuera certainement à marquer notre territoire par son enthousiasme, ses projets et ses rêves en action.

mar.

13

janv.

2015

Ce 13 janvier, début de l'examen du projet de loi sur la réforme territoriale au Sénat

article paru dans la Gazette des communes, 13.01.2015
article paru dans la Gazette des communes, 13.01.2015
0 commentaires

lun.

12

janv.

2015

"Trouvons une solution ensemble pour garantir l'avenir des Abattoirs Industriels de la Manche"

Le 23 décembre dernier, la situation difficile de l'entreprise des Abattoirs Industriels de la Manche, située à Sainte-Cécile, a été rendue publique. Le 5 janvier, le bilan a été déposé. Face à ces difficultés aiguës, les salariés ont été responsables: ils ont continué à travailler. J'ai tenu à rappeler qu'AIM était une source de préoccupation depuis de nombreux mois et que l'administrateur judiciaire désigné il y a 18 mois, l'Etat et les collectivités ne pouvaient divulguer d'informations sur ces difficultés sans prendre le risque d'aggraver les craintes et de mettre en péril l'approvisionnement en bétail par les producteurs.

Le dépôt de bilan et la mise en redressement judiciaire ne signifient pas la fin de l'entreprise. J'ai bon espoir qu'une solution de reprise industrielle fiable et sérieuse se présentera prochainement afin de donner un nouveau départ à l'entreprise, à ses salariés et à la filière. Les collectivités ont réaffirmé leur engagement aux cotés des salariés et de l'entreprise pour les accompagner. Il faut garder espoir et rester mobilisés.

0 commentaires

dim.

11

janv.

2015

Voeux à la Chapelle-Cécelin

La traditionnelle cérémonie de voeux à la Chapelle-Cécelin s'est déroulée, cette année, dans une ambiance particulière, comme de nombreuses cérémonies de voeux dans toutes les communes et villes de France. Une cérémonie que le maire a commencé par une minute de silence en hommage aux victimes des attentats terroristes de la semaine passée. 

Je suis revenu sur ces attentats terroristes mais j'ai aussi voulu aborder l'actualité locale, à propos des Abattoirs Industriels de la Manche (AIM), ainsi que le sujet des communes nouvelles dans le cadre de la réforme territoriale. Autant de questions qui me tiennent à coeur et sur lesquelles je souhaitais livrer ma vision aux personnes présentes.

 

 

0 commentaires

dim.

11

janv.

2015

Dimanche 11 janvier 2015, marche républicaine à Villedieu-les-Poêles en hommage aux victimes des attentats terroristes qui ont frappé la France

Aux côtés de P.Lemaître, maire de Villedieu, en tête du cortège républicain
Aux côtés de P.Lemaître, maire de Villedieu, en tête du cortège républicain

Unis, dans la Manche comme partout en France et dans le monde, pour lutter contre la barbarie et affirmer, haut et fort, les valeurs républicaines. Fier d'être Français. Fier d'avoir participé à ce rassemblement républicain.

Plus de 500 personnes étaient réunies à Villedieu-les-Poêles ce dimanche 11 janvier 2015. Tous sont venus rendre hommage aux victimes des attentats terroristes perpétrés à Paris les 7 et 9 janvier.

Partie 1

Partie 2

Partie 3 et fin

1 commentaires

dim.

11

janv.

2015

Cérémonie de voeux à Jullouville

sam.

10

janv.

2015

Remise de médailles à Saint-Michel-de-Montjoie

Samedi 10 janvier 2015, j'ai eu l'honneur de remettre la médaille-or du Sénat à M. Jean-Louis Renault, ancien maire de Saint-Michel-de-Montjoie de en reconnaissance de son engagement public.

Il a aussi été l'un des meilleurs éleveurs de charolais de France, primé à de nombreux concours.

Avec Jean-Louis Renault
Avec Jean-Louis Renault

A Saint-Michel-de-Montjoie, j'ai également remis la médaille d'or régionale départementale et communale à Mme Isabel qui a tenu le commerce épicerie-station-service de 1971 à 2014 : un esprit de service exceptionnel 7 jours sur 7 !

Avec Mme Isabel
Avec Mme Isabel

0 commentaires

 

CONTACT


Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

La Lettre électronique de PHILIPPE BAS

Livre "Avec Chirac"

Enfance et Famille

Personnes âgées

Personnes handicapées

Jeunesse, sports et culture

Infrastructures et équipements

Flux RSS

Cliquez sur le logo pour vous abonner au flux RSS et être alerté de chaque nouvel article publié sur le site de Philippe Bas

Newsletter