Réforme territoriale : du sang-froid !

Evitons les valses-hésitations!
Evitons les valses-hésitations!

Le Gouvernement semble un peu déboussolé avec la réforme territoriale. Convaincu par certains parlementaires que celle-ci a fait perdre des voix à la majorité lors des élections sénatoriales, voici qu’il est tenté de la différer dans tous ses aspects.

N’ayant jamais été un fanatique de cette réforme, je suis d’autant plus à l’aise pour recommander au Gouvernement qu’il ne perde pas le sang-froid nécessaire à l’action publique :

-          D’accord pour laisser un peu de temps aux communautés de communes quand elles en ont besoin pour se regrouper, mais pourquoi ne pas permettre à celles qui sont prêtes à avancer de le faire au rythme prévu : reporter à l’après-élection présidentielle, c’est reporter aux calendes grecques ;

-          Et pourquoi renoncer à faire dès maintenant les nouveaux cantons d’élection des futurs conseillers territoriaux ? Si on a peur que les socialistes reprochent au Gouvernement de charcuter la carte des cantons, il suffit, comme ce fut le cas pour les circonscriptions législatives, de mettre en place une commission pluraliste présidée par une personnalité d’une neutralité incontestable.

Je représente 2900 habitants au conseil général de la Manche ; Jean-Marc Julienne, mon collègue et ami de Granville, en représente 23 000. C’est plus de huit fois plus ! La vérité des chiffres est éloquente et se passe de commentaires. Même si je ne verrais égoïstement que des avantages à ce que mon petit canton subsiste, parce qu’il a besoin plus que d’autres d’être défendu, je dois reconnaître que la situation actuelle n’est pas normale pour la démocratie.

En revanche, je l’ai toujours dit et je reste sur cette position, je trouve idiot d’imposer aux conseillers territoriaux de siéger à la fois à Saint-Lô et à Caen : cela rend le cumul des mandats obligatoire, créant mécaniquement l’absentéisme que nous voulons combattre, cela n’assure nullement l’entente de la région et des départements et cela multiplie par trois le nombre de conseillers régionaux, imposant de payer la construction très coûteuse d’une nouvelle salle des séances à Caen. Je me demande encore de quel cerveau dogmatique une idée aussi baroque a pu naître…

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"