Réforme territoriale: atermoiements socialistes au sénat; dérapages verbaux en petits comités dans la Manche

J'ai voté contre une proposition de loi socialiste visant à transmettre du préfet à la commission départementale de la coopération intercommunale (que préside justement... le préfet!) l'élaboration du schéma à partir duquel va s'engager la discussion à partir de janvier prochain et pour 18 mois sur les regroupements de communautés de communes. Cette proposition de loi aurait eu pour effet d'anéantir tout le travail accompli depuis avril dernier sur la base des schémas proposés par le préfet et désormais soumis au pouvoir d'amendement de la même commission. J'ai trouvé la ficelle un peu grosse et n'ai pasvoulu participer à un travail de dénigrement qui n'est pas dans l'intérêt de nos communes.

Pour autant, je ne suis pas partisan de forcer le passage là où des difficultés subsistent. Favorable à des intercommunalités puissantes, je ne crois pas que l'on doive imposer aux communes d'inscrire les négociations à venir dans ces périmètres élargis sans les avoir de nouveau consultées car ce ne serait pas conforme à la règle du jeu suivie depuis le début. En effet, le schéma départemental sur lequel elles se sont prononcées cet été ne prévoyait pas la formation de ces grands blocs. De mon point de vue, ce ne serait pas très démocratique de les inscrire d'autorité sans consultation préalable. Le Premier ministre ayant autorisé des délais quand ils sont justifiés, pourquoi ne pas se donner un peu de temps, pour en gagner ensuite?

 

Pour l'avoir dit dans une réunion d'élus, j'ai dû subir les foudres d'un parlementaire dont le volontarisme n'est pas blâmable en soi, envers lequel j'ai d'ailleurs multiplié les signes de bonne volonté pour pouvoir travailler sereinement au service de notre territoire et de ses habitants, mais qui n'a pas su contenir sa violence verbale à mon égard et plus encore à l'égard d'un autre élu, qui fut insulté. J'aurais préféré qu'il exprimât simplement et courtoisement les raisons de son désaccord pour qu'on en discute calmement, étant tout prêt moi-même à évoluer dans mes avis sur des sujets qui n'engagent pas le coeur de nos convictions. J'espère que ce dérapage ne se reproduira pas car il ne favorise pas notre travail au service de tous. Plusieurs élus ont quitté la salle pour signifier leur désapprobation; d'autres se sont ensuite manifestés pour me dire leur regret d'avoir été témoin de cet incident déplaisant. Pour ma part, je suis prêt à le passer par pertes et profits.

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"