Vote des étrangers: la révision de la constitution votée par le sénat

J'ai participé aux débats du Sénat jusque tard dans la nuit de jeudi à vendredi. Mes amis et moi avons échoué: la majorité écolo-socialiste a adopté le droit de vote des étrangers aux élections locales. Heureusement, l'Assemblée nationale refuse de discuter de ce texte avant l'élection présidentielle de 2012. Il ferait bon marché de la citoyenneté française comme de la citoyenneté européenne, fondements du droit de vote aux différentes élections.

  

Lors de ce débat, j'ai voulu éviter de tomber dans le piège de polémiques sur l'islam. La France respecte toutes les religions.

L'islam fait partie des religions de France et je combats tous ceux qui confondent musulmans et islamistes. Les uns pratiquent paisiblement une religion qui a droit de cité chez nous, les autres revendiquent l'application d'une loi distincte de la loi commune pour leurs coreligionnaires. C'est ce qu'on appelle le communautarisme. Si on acceptait d'aller dans cette voie, ce serait la fin de la république.

Je suis convaincu que la plupart des Français et des étrangers de confession islamique habitant  notre pays ne sont pas islamistes et respectent parfaitement la laïcité, qui assure la co-existence pacifique entre tous sans distinction de religion et d'opinion. Ceux qui rejettent l'islam à cause des islamistes commettent une confusion grave. Cette confusion est contraire à nos valeurs; elle a pour effet d'exclure quand il faut au contraire intégrer. Elle est lourde de menaces pour l'unité de notre pays.

Mais justement, dans le climat actuel, je ne vois pas l'utilité de jeter de l'huile sur le feu. Les étrangers résidant depuis longtemps en France peuvent devenir français. De ce fait, ce n'est pas seulement aux scrutins locaux qu'ils auront accès mais aussi, comme tout citoyen français, aux élections nationales, à commencer par celle du Président de la République!

Il y a des arguments favorables au vote des étrangers; il y aussi des arguments défavorables. Et il y a d'autres arguments qui sont tout simplement faux! Il en va ainsi de l'argument qui voudrait que le vote des citoyens de l'Union européenne aux élections locales soit une étape vers la reconnaissance de ce droit pour tous les étrangers. C'est oublier que nous sommes citoyens d'Europe, que nous avons des députés européens, que notre passeport mentionne cette citoyenneté européenne, que le drapeau européen est désormais associé au drapeau français à chaque fois que le Président de la République s'exprime... Nous avons besoin aujourd'hui d'une Europe plus forte dans la crise. Le moment serait mal choisi pour banaliser la citoyenneté européenne. C'est ce que j'ai dit au sénat alors que les négociations de Bruxelles étaient en cours pour créer un gouvernement économique de l'Europe.

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"