Visite du ministre du Logement: trois choses que j'ai dites à Benoist Apparu.

Benoist Apparu lors de son passage à la mairie de Saint-Lô
Benoist Apparu lors de son passage à la mairie de Saint-Lô

Benoist APPARU, ministre du Logement, s'est rendu le vendredi 2 mars à l'invitation de mon ami Philippe Gosselin, député de la circonscription, dans la ville de Saint-Lô, pour rencontrer les élus et découvrir les façades colorisées d’immeubles rue de la Poterne. Il a visité ensuite l’éco-quartier d’Hébécrevon et est allé à la rencontre des habitants de ce quartier, avant de se rendre à Carentan pour un échange à l'hôtel de ville.

Ce fut l'occasion d'échanges intéressants sur la politique du logement et sur les attentes du monde rural.

J'ai profité de la visite de Benoist Apparu pour lui faire passer les messages suivants:

1) Nous ne sommes pas satisfaits du sort réservé depuis deux ans aux opérations programmées d'amélioration de l'habitat ("OPAH"). faute de crédits, il n'y a pratiquement plus d'aides que pour les propriétaires occupant leur logement. Cela pose un problème pour la remise en état de nombreuses maisons de nos communes rurales, qui pourraient être remises sur le marché de la location si des travaux étaient entrepris. Au lieu de cela on constate une augmentation du nombre de maisons abandonnées dans certaines parties du bocage et un développement des constructions particulières pas toujours en harmonie avec le caractère de nos bourgs ruraux. 

2) Nous nous inquiétons des restictions apportées à la distribution des prêts locatifs sociaux en milieu rural. La concentration des crédits du logement social dans le cadre de la politique de la ville a pris une ampleur excessive. Je sais bien que la politique des quartiers est une nécessité, mais la politique de la ruralité joue un rôle préventif important pour éviter l'aggravation des déséquilibres urbains. Il ne faut pas l'oublier.

3) Plus de cent maires de notre Département se sont regroupés pour faire évoluer l'interprétation de la loi littoral. Si celle-ci est indispensable pour éviter les constructions abusives que l'on a connues sur certaines côtes françaises, il ne faut pas tomber dans l'excès inverse. Le cumul entre l'interprétation étroite imposéee par certains tribunaux administratifs et la multiplication des recours militants d'associations qui sont prêtes à stopper net tout développement économique et touristique nous conduit à des impasses. Il est temps de mettre à plat l'ensemble des problèmes et d'en discuter sans tabous.

 

Le ministre s'est montré ouvert sur chacun de ces sujets, mais reste à savoir s'il saura convaincre son administration et le ministère des Fiances d'avancer rapidement dans la bonne direction. Espérons que son successeur saura prendre en mains ces dossiers courageusement... Nous saurons lui rappeler l'importance que nous y attachons! 

 

 

 

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"