Crimes de Toulouse et Montauban: du racisme obsessionnel aux meurtres en série.

la souffrance et le deuil après les crimes de Toulouse
la souffrance et le deuil après les crimes de Toulouse

Les crimes de Toulouse et de Montauban laissent sans voix. Que la police agisse, que les hommes de foi prient: pourvu qu'il n'y ait pas d'autres meurtres !

Comment imaginer qu'un être humain puisse en venir à de telles extrémités contre d'autres êtres humains, certains encore enfants, tirés à vue comme au ball trap et pousuivis l'arme au poing jusque dans les couloirs d'une école? Il n'y a pas mieux à faire pour l'heure que de laisser parler son coeur en se mettant d'abord à la place des familles, des parents, des frères et des soeurs, des amis. En pensant aussi à tous ceux en France qui ne peuvent s'empêcher de trembler plus encore que les autres parce qu'ils sont différents de religion, de couleur de peau, d'origine nationale ou ethnique, voire d'orientation sexuelle ou encore par leur handicap.

 

Dans l'ordre du crime aveugle, il n'est certes pas de hiérarchie possible en fonction des motifs invoqués par le criminel. Celui qui sème la mort autour de lui mérite le châtiment ultime prévu par notre droit quels que soient ses mobiles, s'il en a. Il n'y a pas de circonstance atténuante envisageable, pas d'excuse possible, pas d'explication supportable.

Pourtant, je ne peux m'empêcher de vous dire ce que je pense, comme je l'ai fait après la tuerie d'Oslo l'an dernier : il est des criminels qui croient pouvoir légitimer leurs actes de folie sanguinaire par un idéal, une cause, un combat messianique, ayant d'eux-mêmes l'image de bienfaiteurs de l'humanité. A ne pas s'opposer avec vigueur, conviction, autorité, constance à toute dérive raciste, xénophobe, antisémite, islamophobe, homophobe ou de toute autre nature, à y contribuer soi-même en faisant droit un temps soi peu aux discours de rejet de l'autre, on laisse prospérer un climat profondément malsain qui excite des esprits malades, pervers, malfaisants, diaboliques en leur fournissant le combustible nécessaire pour des actes de transgression dont certains peuvent aller jusqu'au crime. Dans toute l'histoire de l'humanité, la barbarie a toujours eu partie liée au refus de l'autre, à la recherche du bouc émissaire, à l' exigence de purification raciale ou ethnique, alimentés par un égarement dément où se perd tout respect de la vie humaine.

Sachons bien que ce ne sont pas les autres qui sont les premiers concernés par ces crimes, ceux qui sont différents, mais chacun d'entre nous parce que ces crimes sont le reflet de forces mauvaises qui sont à l'oeuvre dans notre corps social, bien présentes au milieu de nous. Aujourd'hui, interrogeons-nous en conscience et soyons plus vigilants que jamais pour défendre les valeurs d'humanisme qui sont au coeur de notre République! 

 

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"