Investiture de François Hollande: un President de gauche dans la tradition gaullienne?

Un Président "sous l'eau" dès le premier jour de son investiture! Espérons qu'il ne sera pas submergé...
Un Président "sous l'eau" dès le premier jour de son investiture! Espérons qu'il ne sera pas submergé...

La prise de fonction du nouveau Président de la République a marqué une trêve dans le combat politique. Le ton était globalement sobre et juste; il était républicain, malgré deux fausses notes:

- le fait d'avoir tourné les talons alors que le Président Sarkozy n'avait pas encore franchi les quelques mètres le séparant de sa voiture - ce qui fut pour le moins discourtois -,

- l'hommage maladroit à Jules Ferry, parce que cet hommage a conduit le nouveau président à ne retenir de l'action du grand homme que ce qui concerne l'école, tout en metant en cause en bloc l'oeuvre coloniale de la France dont Ferry fut l'un des principaux inititateurs, oeuvre coloniale qui fait pourtant partie aussi de l'héritage de la République, en bien comme en mal. 

Mais pour l'essentiel, tout s'est passé dans le respect d'un protocole qui impose aux personnes de s'effacer derrière la fonction qu'ils exercent. Dans "President de la République", le mot important est bien le mot "République". Le Président est à son service.

En définissant son rôle, le nouveau Président a exprimé une conception tout à fait traditionnelle de sa fonction, montrant son souhait de respecter les missions du Premier ministre, du Gouvernement et du Parlement. Certes, il se veut un Président engagé, mais les conceptions qu'il a fait siennes lui permettraient tout aussi bien d'être un Président de cohabitation rassembleur, gardien des valeurs de la République, de la cohésion sociale, de la justice, responsable des intérêts fondamentaux de notre Nation,maître de la Défense nationale, de la politique européenne et de la diplomatie française. C'est déjà beaucoup. En l'élisant, les Français n'ont pas décidé de lui donner les pleins pouvoirs, notamment en matière économique et sociale.
Au moment de choisir leurs députés en juin prochain, les Français peuvent être tentés de combiner les avantages d'une présidence de rassemblement et d'une politique économique responsable face à la dette, aux déficits, consciente de la nécessité impérieuse de sauver l'euro. Ce que montre la cérémonie dinvestiture, c'est que Hollande, qui s'y prépare peut-être, est beaucoup plus compatible avec la cohabitation que ne l'aurait été son prédécesseur !

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"