Coutances: congrès des tribunaux de commerce de Normandie

Vendredi se réunissait à Coutances le premier congrès de la fédération normande des tribunaux de commerce. L'occasion de souligner l'importance et l'originalité de ces tribunaux qui préviennent les conflits commerciaux entre entreprises par leur conciliation ou leur médiation, qui les examinent et les jugent si aucun accord n'est trouvé, et surtout qui cherchent à éviter la liquidation des entreprises en difficulté lorsqu'elles ne paient plus leurs salariés, leurs fournisseurs ou leurs banquiers. Ils agissent alors en les mettant en redressement judiciaire, en désigant un administrateur judiciaire ou en agréant un repreneur.

Dans la crise économique actuelle, leur rôle est majeur mais ils ne peuvent toujours réussir et ils sont parfois impopulaires: on l'a vu récemment avec l'affaire Doux (Quimper) et l'affaire Petroplus (Rouen). Ils sont facilement critiqués, notamment quand ils s'opposent à une solution de reprise qui  apparaît comme une solution de la dernière chance pour des salariés en grande détresse. Mais il se doivent aussi de protéger les créanciers, et en premier les salariés eux-mêmes, contre des aventuriers et des prédateurs qui se jettent comme des charognards sur des entreprises à l'agonie pour détourner à leur profit le peu de substance qui reste à ces entreprises. Attention de ne pas faire des tribunaux de commerce, composés de chefs d'entreprise expérimentés, de nouveaux boucs émissaires quand la crise provoque des difficultés aigües qui entraînent des faillites! Les projets visant à remplacer les juges de commerce par des magistrats professionnels ignorant tout de la marche des affaires, qui refleurisssent régulièrement, surtout quand la gauche gouverne, sont en réalité dangereux. Il ne faut pas confondre les pompiers que sont les juges du commerce avec les incendiaires que sont les responsables d'entreprise qui n'ont pas su se réformer à temps pour être capable de conserver et de conquérir les marchés nécessaires à la poursuite de leur activité. Quand une entreprise a des difficultés graves, sont intérêt est de demander le plus tôt possible l'aide du tribunal de commerce: il vaut mieux prévenir que guérir!

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"