Assemblée Générale de la Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles à Caen le 26 Novembre

Xavier Beulin, Président national de la FNSEA, est venu animer cette Assemblée Générale. Il tient un langage nouveau pour l’avenir de l’agriculture, tout en relayant les attentes immédiates des exploitants en ce qui concerne les excès de réglementation, l’évolution des règles en matière d’épandage, l’organisation des relations entre production, transformation et distribution, les conditions d’emploi des travailleurs saisonniers, etc. J’ai apprécié son discours clair et réaliste sur deux chapitres essentiels :

1-La réforme de la politique agricole commune, et la menace de diminution des crédits que lui consacre l’Europe, avec notamment la disparition des quotas laitiers et l’application d’un principe de convergence des aides qui risque de pénaliser les productions laitières de Basse-Normandie en imposant des redéploiements en faveur d’autres activités agricoles. Nous devons maintenir une pression intensive sur le gouvernement pour que le président Hollande défende notre agriculture comme l’avait fait il y a dix ans le Président Chirac en obtenant les accords de Berlin, qui nous ont protégés pendant cette décennie.

2-Le renforcement de la compétitivité de nos exploitations, qui suppose de maintenir un niveau élevé d’investissements et de ne pas renchérir les coûts par des règlementations dissuasives. La capacité de remboursement des agriculteurs ne dépend pas seulement de leur travail du fait de la fluctuation des cours de matières premières et de l’énergie et en raison des incertitudes sur le prix à la vente de leurs productions. C’est pourquoi il reste essentiel que la PAC apporte des garanties suffisantes aux agriculteurs pour les prémunir contre ces incertitudes croissantes du fait de la mondialisation des marchés agricoles.


Il est certain que l’agriculture, qui a subi de nombreuses révolutions depuis quarante ans ne peut espérer de pause dans les années à venir. Mais il importe de l’accompagner très fortement dans ces évolutions car il en va de l’avenir et de l’équilibre de notre monde rural et de la capacité de la France à continuer de contribuer à l’alimentation de la population de la planète, qui a besoin de nous. Nous ne saurions nous mettre hors jeu dans la compétition agricole mondiale !

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"