"Défendons notre pêche artisanale"

Le Tibériade à l'entrée du port de Granville
Le Tibériade à l'entrée du port de Granville

"Nos pêcheurs sont des hommes et des femmes de grande qualité, je veux leur rendre hommage. Ils ont du caractère. Ils ont du courage. Ils ont de l’endurance. Et ils connaissent leur métier. lls sont conscients de l’exigence du développement durable. Ils ne veulent pas laisser dépérir la ressource halieutique. C’est leur ressource. Ils en sont les premiers défenseurs, avec leurs organisations. Ils sont responsables. Ce ne sont pas des prédateurs.

Faisons leur confiance ! Ils le méritent. Ils accomplissent leur métier dans des conditions souvent difficiles, parfois dangereuses, toujours épuisantes. Et ils le font sans aucune sécurité pour leur revenu, soumis à temps et temps d’aléas, et sans assurance pour leur avenir."

 

Il y a presque 1 an, le 12 juillet 2012, j'intervenais à la tribune du Sénat pour défendre les intérêts de nos pêcheurs qui favorise trop souvent la pêche industrielle au détriment de nos pêcheries artisanales, nombreuses dans notre département côtier et particulièrement à Granville.  Depuis, aucune mesure sérieuse n'a été prise pour rétablir l'équilibre en faveur de la pêche artisanale. A Granville, de rapports en expertises, on continue à reporter la réouverture da la pêche de la raie brunette, particulièrement abondante mais traitée par Bruxelles... comme une espèce en voie de disparition! L’interdiction totale de la pêche de la raie brunette qui repose sur une vision indistincte de l’état du stock dans l’ensemble des eaux européennes, pénalise inutilement et injustement les pêcheurs de la Baie de Granville. On amortirait aisément l'envolée des prix du gasoil des dernières années sans auucne subvention en réglant ce problème lancinant !

Avec les propositions de la Commission européenne présentées par Mme Maria Damanaki, Commissaire responsable des affaires maritimes et de la pêche, contenues dans la réforme de lapolitique commune de la pêcheles petits artisans de la pêche apparaissent bien faibles et peu défendus face à ceux qui pêchent plus intensivement de manière industrielle. Deux visions de la pêche en Europe s'affrontent.

Le principal effet de la réforme de la politique commune de la pêche, telle qu’elle a été conçue par la Commission, serait de faire disparaître en deux ou trois ans une grande partie de la pêche côtière, au bénéfice d’un armement principalement destiné à la pêche industrielle et minotière, et au profit de pays comme la Suède et les Pays-Bas qui ont pris depuis longtemps ce tournant et souhaitent qu’il soit imposé au reste de l’Europe sous couvert de développement durable. 
 
En France, les artisans représentent 80% de la flotte française et la majorité des emplois du secteur. Nous devons respecter ce modèle familial et artisanal. Nous voulons une politique de la pêche exigeante sur le plan environnemental, mais plus dynamique, plus volontariste, plus proche des réalités économiques et humaines de la pêche artisanale que le projet de réforme de la Commission.  
Nous ne voulons pas d’un rythme d’atteinte des « Rendements maximaux Durables » tellement brutal qu’il pourrait conduire à la fermeture de la moitié de nos pêcheries en trois ou quatre années. 

Nous ne voulons pas que les « totaux admissibles de captures » deviennent des quotas individuels transférables obligatoires, des droits à pêcher librement échangés sur un marché.

En effet, le marché de ces quotas ne manquerait pas de se développer rapidement au détriment de la pêche artisanale.

Nous ne voulons pas de la bureaucratisation des décisions imposées aux pêcheurs et des contraintes rigides de cette réforme.
Par exemple, l’interdiction totale de la pêche de la raie brunette qui repose sur une vision indistincte de l’état du stock dans l’ensemble des eaux européennes, pénalise inutilement et injustement les pêcheurs de la Baie de Granville où cette variété est très abondante.

 

 

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"