Redécoupage électoral : le Gouvernement met tout en œuvre pour tirer avantage de la nouvelle carte des cantons

Mercredi 10 juillet, j'étais aux côtés d'Eric DOLIGE, sénateur UMP, président du conseil général du Loiret, et Jean-Léonce DUPONT, sénateur UDI, président du conseil général du Calvados, respectivement président et vice-président de l’ASERDEL (Association de Soutien pour l’Exercice des Responsabilités Départementales et Locales), avec plusieurs de nos collègues sénateurs, présidents de conseils généraux et membres de l’association, pour tenir au Sénat une conférence de presse sur le redécoupage électoral des départements.

Nous ne nous faisons aucune illusion sur la volonté du Gouvernement et du Parti Socialiste d'avoir les mains libres pour établir la carte cantonale qui les arrangera le mieux.

J'ai indiqué aux journalistex du Figaro, de l'AFP et du Monde qu'«aucune garantie n'est prévue aujourd'hui pour assurer la neutralité politique du redécoupage. Le Conseil d'Etat veillera à la régularité juridique, mais il n'a pas à se prononcer sur la neutralité politique".

Plusieurs de mes collègues issus de départements ruraux ont souligné que, sous couvert de garantir une stricte parité dans les départements – qui est un objectif légitime – l’ambition  du Gouvernement est d’imposer un redécoupage général des cantons « ruralicide  », alors que la République, c’est l’égalité des personnes et l’égalité des territoires.

Pour mémoire, en plus de 200 ans d’existence, les 3/5e des cantons n’ont jamais été modifiés.

En outre, ce découpage menace les services publics établis dans les anciens chefs-lieux de canton (Gendarmerie, éducation, Poste): plus de la moitié des 4 000 chefs-lieux de cantons actuels vont en effet disparaître. Pour des raisons électorales, le Gouvernement raye d’un trait de plume des cantons qui correspondent à des communautés humaines forgées par l'histoire.

Pour éviter l’arbitraire, l’ASERDEL (Association de Soutien pour l’Exercice des Responsabilités Départementales et Locales) exige que le Gouvernement applique des règles objectives pour ce découpage et s'en rapporte à une commission indépendante chargée d'assurer sa neutralité. Il convient de respecter les territoires en privilégiant, selon les départements et leurs réalités spécifiques, le regroupement des cantons existants, le respect des intercommunalités, des circonscriptions, des arrondissements ainsi que l’équilibre des villes et des campagnes.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"