Arrêtons de tympaniser les Français avec le Front National: il n'est pas aux portes du pouvoir!

Je suis opposé depuis toujours au Front National. Je pense que son programme est un programme d'appauvrissement, d'isolement diplomatique et d'autarcie économique dont la France ne se relèverait pas.

Le ressort du succès des extremistes, c'est le mensonge: ils se présentent comme anti-système mais en réalité ils utilisent sans le moindre scrupule les ficelles et les recettes politiciennes les plus éculées de la démagogie, avec des postures à l'emporte-pièce, une vision manichéenne de la société, en noir et blanc, avec les bons et les méchants, et une dévotion rituelle au " y a qu'à- faut qu'on" qui relève de simplifications grossières et réductrices dans un monde complexe qui doit être abordé avec intelligence.

Plus grave encore, le programme du Front National ne peut se mettre en oeuvre que par la contrainte de force (arrêt total de l'immigration, fermeture des frontières, réduction des libertés individuelles) et n'est pas compatible avec les acquis de notre état de droit.

Fort de ses convicitons, j'ai participé de très près au principal combat contre le FN des trente dernières années, celui qu'a mené Jacques Chirac au second tour de l'élection présidentielle de 2002: "On ne débat pas avec le Front National, on le combat !"

Cela m'autorise sans doute à dire qu'il faut arrêter de grossir la menace "bleu marine" et de l'instrumentaliser à longueur d'articles, de tribunes, d'interviews et de discours politique.

Le Front National a une forte audience; trop forte. Mais il n'est en aucun cas aux portes du pouvoir et ses résultats, qui ont incité certains commentateurs en quête de sensationnel à titrer sur le prétendu "triomphe du Front National", ne montrent nullement une percée historique: moins de 5% des voix sur le territoire national, un peu plus de 16% dans les municipalités où une liste FN était engagée, ce qui est tout de même loin des près de 20% engrangés par les deux candidats d'extrème droite en 2002. 

Combattons donc fermemement les idées et les programmes de régression des politiciens démagogues sans les mettre en valeur comme si elles étaient sur le point de l'emporter. Les Français sont gens raisonnables, et l'addition des extêmes n'a jamais fait chez nous une majorité. c'est à la racine du mécontentement populaire qu'il faut agir en touvant les instruments d'une politique économique de nouveau porteuse d'emplois et d'augmentation du pouvoir d'achat. 

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"