La Chine renoue avec la puissance

J'étais à Shangaï, Nankin et Pékin du 27 juin au 4 juillet derniers, à l'invitation de l'Assemblée populaire nationale de Chine, avec six autres collègues sénateurs membres du groupe d'amitié France-Chine.

Une semaine, c'est court pour pouvoir revenir en France avec des impressions définitives, surtout s'agissant d'un pays comme la Chine!

Le mieux est donc de rester factuel.

Le visiteur ne peut qu'être frappé par le formidable développement urbain d'une partie de la Chine, avec des constructions de grande hauteur qui poussent comme des champignons pour abriter les nouveaux travailleurs de l'industrie et des services. Sont tangibles aussi la croissance économique sans précédent dans l'histoire d'auucn pays au monde, l'intensité des transports aeriens, ferroviaires et routiers, la réalité d'une pollution oppressante, l'animation des rues, le naturel avec lequel l'étranger peut librement circuler en ville au milieu des Chinois sans être observé ou remarqué...

Au-delà de ces impressions, le plus remaquable fut d'entendre les dirigeants chinois exprimer les ambitions de leur pays avec une grande intelligence et avec le souci de convaincre que la Chine s'inscrit dans la vision d'un monde multipolaire en rejetant toute forme d'hégémonisme vis à vis d'elle-même aujourd'hui, vis à vis des autres demain. C'est la motivation de son entente avec la France de Jacques Chirac face à la guerre américaine en Irak en 2003, qui nous a été rappelée à plusieurs reprises. Cela n'empêche pas un très fort patriotisme, que les résultats économiques obtenus nourrissent, même si les autorités chinoises sont évidemment préoccupées par les difficultés d'absorption d'un exode rural massif, par des tensions sociales sporadiques, par la lutte contre la pollution et par la gestion des aspirations nouvelles d'une bourgeoisie de plus en plus nombreuse, que le bien être matériel et la réussite professionnelle ne suffisent pas à combler.

Le parti comuniste chinois conduit la Chine avec autorité, sans beaucop s'embarrasser d'idéologie, montrant du discernement. Il s'inscrit ainsi dans une tradiiton historique millénaire qui rend indissociables la puissance du pouvoir central, la prospérité économique et l'unité des Chinois.

La coopération économique franco-chinoise, comme on le sait, se caractérise par un déficit français massif. Il ne se comblera pas en un jour. Mais il nous appartient, avec nos industriels de l'automobile, du nucléaire, de l'assainissement et des réseaux d'eau, de l'aéronautique... de nous rendre indispensable au développement chinois. Les discussions en cours pour installer en Chine une industrie du recyclage des combustibles nucléaires sont prometteuses, comme les résultats attendus par le groupe PSA cette année, dont la Chine est devenue le premier marché.  

 

rencontre avec le n°3 du régime chinois, Président de l'assemblée nationale populaire de la république populaire de Chine, M.Zhang Dejiang
rencontre avec le n°3 du régime chinois, Président de l'assemblée nationale populaire de la république populaire de Chine, M.Zhang Dejiang
rencontre avec le vice-président de l'assemblée nationale populaire de Chine, ancien ministre de la santé de la Chine.
rencontre avec le vice-président de l'assemblée nationale populaire de Chine, ancien ministre de la santé de la Chine.
réunion de travail avec le président et les vices-présidents du groupe d'amitié France-Chine de l'assemblée nationale populaire à l'occasion du 50ème anniversaire de la reconnaissance de la Chine par la France
réunion de travail avec le président et les vices-présidents du groupe d'amitié France-Chine de l'assemblée nationale populaire à l'occasion du 50ème anniversaire de la reconnaissance de la Chine par la France

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Expat (mercredi, 30 juillet 2014 17:39)

    Bonjour Mr Bas,

    Etant allé en Chine également (Dalian/Guangzhou), la question que tout le monde se pose! je la pose!

    Comment était la bouffe? (je veux dire, comment ont été les oeufs pourris de 100ans, les pattes de poulets (oui les pattes) et comment avez vous trouvé les blattes au marché aux poissons?

    Pour avoir été le représentant français d'un secteur d'avenir lors d'un congrès franco/chinois, il met apparu que les chinois avaient un souhait et un seul, prendre les bonnes idées, les garder et surtout les faire eux même.
    Les partenariats sont surtout l'occasion pour eux de mimer les technos occidentales, et les congrès sont une occasion pour eux de carasser dans le sens du poil les représentants occidentaux (qui une fois le dos tourné reçoive un joli...."censuré". La seule chose qu'ils aiment, ce sont les marques, là ils ne peuvent pas copier.

    Donc ma question est: Avez vous abordé la question de la propriété industrielle lors du transfert de technologie car sur les secteurs nucléaire, automobile, traitement des eaux, ce n'est pas aussi sexy que BMW ou Apple. C'est pas le tout de leur apporter la techno, s'il la garde, y 'aura plus de marché ensuite.....

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"