Soutien à Bernard Cazeneuve dans sa difficile mission de maintien de l'ordre républicain

Bernard Cazeneuve à son arrivée à Cherbourg le 14 novembre (d.r. Ouest France)
Bernard Cazeneuve à son arrivée à Cherbourg le 14 novembre (d.r. Ouest France)

Les commentaires de nombreux éditorialistes relayant les prises de position de l’extrême gauche, des Verts et d'une fraction importante de la majorité socialiste se sont déplacés. Ce n'est plus la mort tragique d'un jeune militant se trouvant au milieu d'un groupe d'activistes armés de boulons et de cocktails molotov pour agresser les forces de l'ordre qui est exploitée; c'est le silence du ministre de l'intérieur pendant 24 heures, transformées avec mauvaise foi en 48 heures, qui est jugé rétrospectivement trop long et presque insoutenable aux oreilles des détracteurs de Bernard Cazeneuve. Il y a répondu de manière convaincante en soulignant à juste titre qu'il n'appartient en aucun cas à un ministre de l'intérieur de rendre publique sa version des faits alors que la justice est saisie et que le Parquet n'a rien dit. Dans le cas contraire, on aurait beau jeu de dénoncer une pression du ministre sur la justice.

Je tiens à dire ici, en dépit de l'appartenance de ce ministre à un Gouvernement dont je combats la politique, que ce procès d'intention et cette polémique absurde ont assez duré et ne mènent à rien.

Les seules questions qui vaillent sont celles du respect des lois par certains groupes non démocratiques pour lesquels la fin justifie les moyens, et de l'adaptation des modalités d'action des forces de l'ordre, en proportionnalité et en organisation, face aux provocations violentes dont elles font de plus en plus souvent l'objet, en même temps d'ailleurs que font l'objet d'agressions et de menaces d'autres groupes de citoyens manifestant leur propre opinion quand elle n'est pas celle de ces commandos qui circulent d'un point à l'autre du territoire dès que survient un abcès de fixation à propos d'une déclaration d'utilité publique.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"