Projet de loi Santé : le Gouvernement force le passage et refuse le dialogue avec les médecins et les infirmiers

Le Gouvernement et la ministre de la santé Marisol Touraine  souhaitent précipiter le débat et engagent la procédure d’urgence sur la loi santé. Ainsi, le Gouvernement reste sourd aux demandes des professionnels de santé, préférant satisfaire sa base militante.

Il refuse en réalité tout dialogue sérieux, et se moque de l’unanimité des professionnels de santé contre son projet (médecins, dentistes, infirmiers, internes…).

 

Comment le gouvernement peut-il envisager d’éluder le débat sur un sujet aussi essentiel ?

Le projet de Marisol Touraine est vraiment un mauvais coup porté à la médecine en France, dont le monde entier, avec l'OMS, reconnaît pourtant la qualité.

En systématisant le tiers payant, qui s'applique déjà à toute personne en affection de longue durée ou bénéficiaire de la CMU, le Gouvernement, de façon démagogique, va déresponsabiliser les consommateurs de soins en faisant croire à la gratuité de ce qui est en réalité le deuxième poste de la dépense publique en France, ce qui conduira à accroître les dépenses et donc les déficits. Les professionnels libéraux, face à l’extrême diversité des régimes de sécurité sociale, des mutuelles et des institutions de prévoyance, n'auront plus l'assurance d'être payés au moment d'accomplir leurs soins. Ils dépendront du bon fonctionnement d'une machine administrative aux multiples composantes et aux systèmes informatiques différents, dont l'incompatibilité peut être source de nombreuses erreurs et retards. La généralisation du tiers-payant et l’exclusion des établissements privés du service public hospitalier vont affaiblir l’équilibre économique mais également l’équilibre territorial de notre santé.

En mettant les professionnels de santé sous la dépendance accrue de l’Etat, des administrations de la sécurité sociale et des mutuelles, il fragilise la médecine libérale et décourage l'installation des professionnels de santé. Ce projet de loi aggravera la désertification médicale dont souffrent déjà nos territoires ruraux.


L’État ne peut pas tout contrôler et tout réglementer.

Je comprends les inquiétudes et la mobilisation du monde médical contre le projet de loi Santé du Gouvernement. Ce projet de loi est dangereux pour la qualité des soins et pour la relation médecin/patient. Il risque en effet de remettre en cause l’indépendance de toute une profession. Les inquiétudes des professionnels de santé, qui sont aujourd’hui victimes du dogmatisme du gouvernement, doivent recevoir des réponses. Le Sénat s'emploiera à corriger ce projet qui n'a même pas l'excuse de favoriser l'accès aux soins des plus défavorisés puisque ceux-ci ont déjà droit au tiers-payant.



 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"