70ème anniversaire de la Libération de Guernesey et de Jersey

Ce samedi 9 mai 2015, les habitants des îles anglo-normandes célébraient le 70e anniversaire de la Libération. J'ai tenu à assister à ces cérémonies du souvenir. L’occasion aussi pour moi d’effectuer ma première visite dans les îles anglo-normandes depuis mon élection à la présidence de la Manche.

Cérémonie du 70eme anniversaire de la libération de Guernesey présidée par la Comtesse de Wessex, épouse du Prince Edward.

En compagnie de Jonathan Le Tocq, Premier Ministre de Guernesey, et Jean-François Le Grand
En compagnie de Jonathan Le Tocq, Premier Ministre de Guernesey, et Jean-François Le Grand
Avec Sir Richard Collas, Bailli de Guernesey et Jean-François Le Grand
Avec Sir Richard Collas, Bailli de Guernesey et Jean-François Le Grand

Samedi 9 mai 2015, beaucoup d'émotion et de recueillement se sont faits sentir pour les commémorations de la Libération.

La comtesse Sophie de Wessex, ici en présence de William Bailhache, Bailli de Jersey, représentait Son Altesse Royale Elizabeth II, Reine d'Angleterre
La comtesse Sophie de Wessex, ici en présence de William Bailhache, Bailli de Jersey, représentait Son Altesse Royale Elizabeth II, Reine d'Angleterre

Cérémonie à Jersey pour célébrer la Libération de l'ile anglo-normande 

En conversation avec Ian Gorst, Premier Ministre de Jersey
En conversation avec Ian Gorst, Premier Ministre de Jersey
Cérémonie à Jersey
Cérémonie à Jersey

 

Bien qu’îliens les habitants de Jersey, Guernesey et Aurigny ont eu à subir une lourde occupation de la part des Allemands, occupation qui s'est prolongée presque un an après le D Day de juin 1944. Ces îles anglo-normandes furent le seul territoire britannique à avoir connu l’occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, de juin 1940 au 9 mai 1945, alors que la Normandie libérée commençait déjà à essayer de se reconstruire. Point avancé face à l’Angleterre, leur insularité a été une des causes de la densité de la présence des troupes allemandes : pratiquement un allemand pour deux habitants. Déportations, arrestations, restrictions, rien ne leur aura été épargné. A l’image de la Normandie, les stigmates du Mur de l’Atlantique sont toujours présents sur l’île : bunkers, casemates et tunnels avoisinent les 600 sur Aurigny, 800 sur Guernesey et plus de 1 000 sur Jersey.

Aurigny a connu l'occupation la plus violente des trois îles anglo-normandes. La position géographique de l'île en faisait un point stratégique pour surveiller les positions britanniques. Quatre camps de travail forcé et cinq mille prisonniers ont été détenus sur cette petite île.

En juin 1944, les îles anglo-normandes ne faisaient pas partie des objectifs des troupes alliées. Ce n'est que le 6 mai 1945 qu'un navire allié stationné au large des côtes exige la reddition des Allemands. Le lendemain, le 8 mai 1945, l'Allemagne capitule. A Jersey et Guernesey, ce n'est que le 9 mai au matin que l'amiral Hüffmeier se résout à rendre les armes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"