Rapport Duron : la Manche globalement épargnée !

Mardi dernier, Philippe Duron, député du Calvados, a rendu son rapport sur l’avenir des Trains d’équilibre du territoire (TET) à Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports.

Ce rapport était très attendu dans notre département compte tenu des rumeurs qui ont circulé ces dernières semaines sur la suppression éventuelle de certains arrêts sur la ligne Paris-Cherbourg.

Si je suis satisfait de la position prise par le rapport en faveur du maintien des arrêts de Valognes et de Carentan sur cette ligne et du renforcement du nombre de liaisons entre Caen et Paris. (17 liaisons contre 13.5 actuellement), je regrette fortement les préconisations faites concernant la baisse des liaisons entre Cherbourg et Caen (6 allers-retours contre 7 aujourd’hui) et entre Paris et Granville (4 allers-retours contre 5 aujourd’hui).

Je m’inquiète également du projet d’imposer des réservations obligatoires sur ces lignes. Cette mesure, si elle était appliquée, engendrerait un coût supplémentaire de 1.5 € par trajet – soit 60 € par mois - pour les abonnés.

Exploitée grâce à la collaboration entre la Région Basse-Normandie (dont c’est l’une des responsabilités légales), et la SNCF, les lignes Paris-Cherbourg et Paris-Granville, dont je suis un utilisateur régulier, ont été depuis trop longtemps délaissées.

Le renouvellement du matériel roulant, décidé après de trop longs débats qui ont malheureusement entraîné un retard certain dans sa mise en œuvre, doit permettre l’amélioration des conditions de circulation.

Dans ce contexte, le 4 mai dernier, Guillaume Pépy, président de la SNCF, a annoncé un plan d’investissement de 435 millions d’euros pour moderniser les lignes Paris-Cherbourg et Paris-Granville, et en particulier pour garantir la ponctualité des dessertes. Ce plan est utile si les annonces sont suivies d’effet, mais je resterai vigilant sur sa mise en œuvre.

Compte tenu de l’abandon de la Ligne Nouvelle Paris Normandie, la région Normandie n’aura pas de ligne à grande vitesse. Nous sommes l’une des régions de France les moins bien desservies. Il est donc nécessaire qu’on ait au moins de bonnes liaisons ferroviaires avec des trains bien équipés, confortables et régulier afin de desservir un maximum de territoires.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"