Accueil d'une délégation de Polynésie française au Sénat

J'ai été très heureux de recevoir mardi dernier au Sénat une délégation du syndicat pour la promotion des communes de la Polynésie française avec ma collègue Lana Tetuanui.

La Polynésie française est particulièrement étendue puisqu'elle comporte 118 îles, représentant 4 000 km² de terres émergées dispersées sur 4 millions de km² d'océan. Elle compte en son sein 48 communes, incluant 98 communes associées, situation qui s'explique notamment par l'existence de communes dispersées sur plusieurs îles. L'insularité et l'éloignement ont de profondes conséquences sur l'organisation des services de proximité (adduction d'eau, électricité, gestion des déchets, sécurité civile, éducation).

De création récente pour la plupart puisqu’elles datent de 1971, les communes polynésiennes sont sorties de la tutelle administrative de l'Etat il y a seulement une décennie. Elles font également face à des difficultés financières même si leurs compétences sont plus réduites que leurs homologues métropolitaines.

Pour prendre en compte ces spécificités, une proposition de loi relative à l'élection des conseillers municipaux dans les communes associées de la Polynésie française et à la modernisation du code général des collectivités territoriales applicable aux communes de la Polynésie française, à leurs groupements et à leurs établissements publics, a été déposée par la sénatrice Lana Tetuanui le 4 mai 2016. Elle sera examinée par la commission des lois le 22 juin prochain avant un examen en séance publique le 30 juin.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

CONTACT




Accédez au site : MaVieDansLaManche

 

La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"