mer.

09

nov.

2016

La démarche hydrogène du Département de la Manche expliqué à un groupe d'étudiants écossais

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    benoit (samedi, 12 novembre 2016 14:02)

    Bonjour Mr Bas,

    Je vous demanderais de ne pas censurer ce message, les habitants du département de la Manche doivent être informés.

    C'est avec un grand regret que j'apprends que le département de la Manche, mon département, "investi" dans cette usine à gaz qu'est l'hydrogène. J'en suis un grand spécialiste, ayant consacré une thèse la dessus. En 2008, encore inconscient, j'expliquais aux visiteurs du palais de la découverte à Paris pourquoi ce vecteur énergétique était l'avenir (absence d'émissions de CO2). J'étais avec les ingénieurs d'Hélion, du CEA, du CETH (Centre Technique et d'étude sur l'hydrogène). Même BMW était là. J'ai ainsi pu faire un tour en BMW serie 7 autour de l'assemblée nationale (j'ai meme pris la vidéo). Et puis, ces ingénieurs m'ont fait comprendre à quel point il était compliqué de stocker l'hydrogène (50% de l'énergie de l'hydrogène comprimé à 700 bars y est consacré, le phénomène de boil off fait que le réservoir se vide par sécurité, les matériaux se fragilisent au contact de l'hydrogène quand ce dernier ne passe tout simplement pas à travers), que les piles à combustibles sensées convertir l'hydrogène en travail utilisent des matériaux nobles et rares comme le platine (33g par voiture) meme si, Vincent Artero du CEA essaie tant bien que mal de trouver des substituts moins chers. Bref les rendement sde conversion sont nuls. Pour anecdote, en fin de soirée après des bons petits gateaux Lenotre et trop de flutes de champagne, ces ingénieurs m'ont avoué que leur projet était "bulls shit sur le plan technique" mais ils comptaient sur le greenwashing pour faire financer leur programme par les politiques. Ils avaient raison, et vous êtes une victime. Sans m'épencher d'avantage, un ingénieur Allemand, Ulf Bossel explique en détails pourquoi l'économie de l'hydrogène est purement inefficace avec cette phrase très simple "l'hydrogène n'est pas compétitif par rapport à sa source d'énergie, quelle soit électrique ou chimique". L'avenir passe par le stockage d'électricité par batterie, Vous avez misé sur la technologie la plus chère et la plus inefficace. Les habitants de la Manche vont vous demander des comptes, moi le premier.
    J'ai le regret de vous dire Mr Bas, que les habitants de la Manche ont financé un canard boiteux avec ce programme, cet argent (quel montant?) est très mal utilisé. Pour information, meme les islandais qui ont pourtant accès à une électricité peu cher (23 euros du MWh contre 77 euros par MWh pour un industriel) se sont détounés de cette voix. Quelle commission a décidé d'investir dans ce projet minable? pouvez nous donner des noms? Si vous souhaitez en savoir d'avantage, répondez moi, j'ai encore des attaches dans votre canton.

  • #2

    Electeur (lundi, 21 novembre 2016 11:13)

    Tous les politiques veulent "laisser une trace". Pour celui-ci, c'est l'hydrogène, choix scandaleusement incompétent et mal préparé, qui va plomber un peu plus les finances départementales. La démonstration de Benoit est lumineuse (bien que rédigée dans un français bourré de fautes et que l'électeur moyen de la Manche aura du mal, parfois, à comprendre : boil poff, bull shit, greenwashing...)

 

CONTACT




La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"