Archives actualités juin 2012

dim.

24

juin

2012

Philippe Bas donne sa vision sur l'avenir de l'UMP dans Ouest-France

Ouest-France, 23.06.2012
Ouest-France, 23.06.2012
4 commentaires

mar.

19

juin

2012

Tribune de P. Bas dans Le Monde "UMP : transformer la défaite en chance de renouveau"

Tribune Le Monde 18.06.12
Tribune Le Monde 18.06.12
4 commentaires

mar.

12

juin

2012

A la rencontre de nos aînés de la Manche-visites à Cherbourg

Presse de la Manche, 11.06.12
Presse de la Manche, 11.06.12

Le conseil général est le premier acteur institutionnel compétent en matière d'aide aux personnes âgées. Sous l’impulsion du Président du conseil général Jean-François Le Grand, les conseillers généraux mettent en oeuvre une politique volontariste et solidaire pour garantir l'autonomie des personnes et le maintien à domicile quand il est possible, offrir des conditions d'accueil en établissement de qualité et accueillir toujours plus de Manchois qui en ont besoin. En 2011, le conseil général a consacré 76,7 millions d’euros pour accompagner nos aînés et leurs familles en établissement ou à leur domicile.

Le 7 juin dernier, je me suis rendu à Cherbourg pour visiter 3 Etablissements pour personnes âgées (EHPAD René et Lucile Schmidt, La Quincampoise et la Bucaille) en compagnie de Louis Desloges, conseiller général d'Isigny-le-Buat délégué à l’autonomie des personnes. Avec l'organisation de visites de territoire thématiques, je souhaite, en tant que vice-président du conseil général en charge du pôle « solidarités, formation, jeunesse, sport et culture», aller régulièrementà la rencontre des acteurs locaux qui sont présents au quotidien sur le terrain, au plus près des Manchois.

 

1 commentaires

dim.

10

juin

2012

Abbaye du Mont-Saint-Michel: Bach au violoncelle avec Jean-Guihen Queyras

Le violoncelliste Jean-Guihen Queyras
Le violoncelliste Jean-Guihen Queyras

L'abbaye du Mont-Saint-Michel, sous l'impulsion de son Administrateur, M.Bouré, homme de culture et d'initiative, organise chaque année quatre concerts d'excellence, avec l'aide de grands sponsors. Hier soir, c'est Jean-Guihen Queyras qui donnait trois suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach. Un moment d'éternité et de grâce sous les voûtes de l'abbatiale, dans le recueillement d'une assistance de mélomanes avertis... C'est ainsi que nous rendons vie à un Monument qui ne peut se réduire àux prouesses architecturales de ses créateurs, et qui a également retrouvé en partie sa vocation initiale avec l'arrivée des Fraternités monastiques de Jérusalem.

0 commentaires

ven.

08

juin

2012

Législatives: après l'ouverture des vannes, le tour de vis se prépare en catimini

Réunion de soutien à Philippe Gosselin jeudi soir à Saint-Lô
Réunion de soutien à Philippe Gosselin jeudi soir à Saint-Lô

Je suis allé soutenir les quatre candidats de la droite modérée de notre Département.

D'Alain Cousin, j'ai souligné à Coutances la disponibilité, le sens des valeurs, les qualités d'écoute, de compétence, d'expérience, d'efficacité, la droiture, la loyauté et la sincérité. De Philippe Gosselin, j'ai venté à Saint-Lô la proximité et le sens du dialogue, l'importance qu'il attache aux valeurs familiales, et aussi sa dimension intellectuelle et morale.  Avec Guénhaël Huet à Mortain, j'ai dit l'exigence impérieuse de l'unité face à la gauche écolo-socialiste. Pour David Margueritte à Fermanville, j'ai mis en valeur l'exigence du renouveau, de l'équilibre et de l'humanisme, qu'il incarne désormais, rappelant que Bernard Cazeneuve n'exercera plus aucune fonction dans la presqu'île du Cotentin s'il est élu, et ne siègera même pas au Parlement, puisqu'il sera ministre. 

La générosité à compte d'autrui est une fausse générosité. Elle se paie immédiatement par des hausses d'impôts que le nouveau pouvoir a déjà laissé entrevoir sans avoir eu le courage de les annoncer clairement, avançant masqué. Tous les Français devront contribuer. Quand on ouvre les vannes en période de vaches maigres, le tour de vis suit sans attendre. Je ne veux pas de cela pour notre pays, et surtout pas en ce moment où la vie est déjà si difficile pour beaucoup de Français. Partout, j'ai dit qu'il fallait prendre acte, de la manière la plus démocratique, de l'élection de François Hollande, mais que cela n'impliquait nullement de lui donner les pleins pouvoirs. Les prérogatives comme les pouvoirs réservés du nouveau Président de la République seront strictement respectés. Mais s'il y a encore une chance que la politique économique et sociale échappe à son autorité, il faut la saisir. L'intérêt national l'exige. Cette chance ne peut venir que s'il n'a pas la majorité des députés pour soutenir la politique de facilité qu'il a commencé à mettre en oeuvre en dépit de la crise économique et financière en distribuant à tout va.

J'ai dit aussi que je ne voulais pas des restrictions au quotient familial, du vote des étrangers aux élections locales, du mariage homosexuel, de l'euthanasie, de la dépénalisation de l'usage du cannabis, toutes mesures contraires aux valeurs morales que je m'efforce de défendre. 

La Cohabitation n'est pas la forme idéale du gouvernement; mais elle serait aujourd'hui un moindre mal.

14 commentaires

jeu.

07

juin

2012

Célébrations du débarquement

Cérémonies du Débarquement à Saint-Lô
Cérémonies du Débarquement à Saint-Lô

Nous avons célébré le 68ème anniversaire du Débarquement dans le recueillement et l'émotion. J'étais à Saint-Lô, chef de lieu de notre département, ville-martyre de la Libération,  en grande partie détruite par les bombardements alliés au soir du 6 Juin 1944, laissant plusieurs milliers de morts sous les décombres et de très nombreux blessés marqués pour la vie.

A la solennité du moment s'ajoutait une profonde gravité. Les Saint-Lois ont tous des parents victimes civiles de la guerre. La ville, si vivante aujourd'hui, si animée, si active, si joyeuse, si accueillante pour les familles, si ouverte à  la culture et à la jeunesse, porte encore les stigmates de ce cataclysme qu'elle ne veut pas, qu'elle ne peut pas, qu'elle ne doit pas oublier, sans pour autant s'empêcher d'aller toujours de l'avant. 

Se souvenir de la guerre et de ses horreurs, c'est encore une manière de vouloir la paix  et  la concorde et de se motiver pour l'Europe, aujourd'hui plus nécessaire à la France et au Français qu'elle ne l'a jamais étée.

1 commentaires

lun.

04

juin

2012

L'ACOME a quatre-vingts ans !

L'ACOME: une force pour le Mortainais
L'ACOME: une force pour le Mortainais

Le quatre-vingtième anniversaire de l'ACOME, fêté les 2 et 3 juin, a été l'occasion de rappeler l'importance économique de cette entreprise qui fournit à l'industrie automobile et aux opérateurs de téléphonie et d'internet les cables de cuivre ou la fibre optique qui leur sont nécessaires.

Avec plus de 1000 salariés-coopérateurs en France, des implantations en Chine et au Brésil, ACOME est une moyenne entreprise particulièrement performante, très présente sur les marchés émergents. C'est l'une de ses grandes forces.

Elle constitue l'une des principales sources de richesses et d'emplois du Mortainais, et participe aussi au développement terrotorial à travers NOVEA, qui permet de diffuser les compétences dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Demain, la présence de l'ACOME sera un atout stratégique pour permettre la diffusion du très haut débit dans le Mortainais et l'inscrire plus encore dans la compétition des territoires, sous l'impulsion du conseil général et de Manche Numérique.

L'esprit coopérateur fait sa singularité, chacun détenant une parcelle du pouvoir dans l'entreprise. Les "Acome" gardent le même esprit en dehors de l'entreprise, étant très engagés dans les municipalités et les associations, et présents jusqu'au Conseil général.

Coopérative, l'ACOME n'est pas susceptible d'être victime d'une OPA: elle est assurée de garder son indépendance financière. C'est une autre de ses forces, face à la volatilité des mouvements de capitaux.

1 commentaires

lun.

04

juin

2012

Les Vingt ans de Tatihou

Accueil du nouveau ministre délégué aux affaires européennes, Bernard Cazeneuve, sur l'île de Tatihou, en présence notamment de Patrice Pillet et de Francine Aguiton
Accueil du nouveau ministre délégué aux affaires européennes, Bernard Cazeneuve, sur l'île de Tatihou, en présence notamment de Patrice Pillet et de Francine Aguiton

Tatihou fêtait les vingt ans de sa reprise par le Conseil général après un long déclin. En vingt ans, Tatihou est devenu un formidable pôle d'attraction culturel et environnemental. Traversées de Tatihou en août, devenues une saison musicale réputée, réserve ornithologique peuplée de goélands, parc botanique exceptionnel, musée historique remanié en profondeur: Tatihou présente une grande variété d'atouts qui assure le succès de ce site remarquable, qui doit beaucoup à l'imagination et à l'énergie de Pierre Aguiton, alors Président du conseil général, dont Jean-François Le Grand a poursuivi l'engagement.

0 commentaires

 

CONTACT




La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"