Archives actualités : juin 2014

mer.

25

juin

2014

Conférence-débat sur la politique de santé à Orléans

J’étais ce mercredi l’invité d’un débat sur la politique de santé organisé par la Mutualité française à Orléans. J’ai insisté sur cinq points essentiels :

 1. La sécurité sanitaire et la prévention, parent pauvre du système de santé français qui n’y consacre que 2.7% de dépenses de santé : il est essentiel que les décisions de sécurité sanitaire reposent sur une expertise indépendante.

Il est toujours plus difficile d’inquiéter que de rassurer. Il faut éviter dans ce domaine des décisions de nature politique qui court-circuiteraient les institutions chargées d’évaluer les risques et conduiraient à freiner l’innovation sans améliorer la sécurité.

 

Suite de l'article

2. L’accès aux soins : avec une sécurité sociale qui couvre les ¾ des dépenses de santé, la couverture maladie universelle, l’aide à l’acquisition d’une couverture complémentaire et l’aide médicale d’Etat, nous avons l’un des meilleurs systèmes d’accès aux soins des pays développés. Pourtant, il est vrai que les difficultés sociales, familiales et personnelles de beaucoup de Français font obstacle à leur bon accès aux soins. Je refuse cependant le tiers payant généralisé voulu par Marisol Touraine, ministre socialiste de la santé : la solution est dans les politiques d’accompagnement des personnes pour leur accès aux droits, mais pas dans une gratuité totale, déresponsabilisante.

 

3. La qualité des soins : la France est première au classement de l’Organisation mondiale de la santé. Pour le rester, elle doit absolument rétablir un bon maillage territorial de l’offre de soins, car celui-ci est en train de se déliter.

 

4. La résorption du trou de la sécurité sociale : il ne représente que 10% des déficits publics contre 90% pour les dépenses de l’Etat, mais il appelle des efforts constants des médecins, des patients et des hôpitaux pour éviter une politique de déremboursements qui ne résoudrait pas le problème de la dérive des dépenses de santé. C’est d’une gestion rigoureuse et responsable que nous avons besoin !

 

5. Mieux prendre en compte la dépendance des personnes âgées : notre société s’honorerait de ne pas laisser en l’état la prise en charge des personnes âgées dépendantes qui malgré les effets du plan solidarité grand âge lancé en 2006 à mon initiative, est aujourd’hui à bout de souffle. La France épuisée par la crise économique doit trouver en elle-même l’énergie nécessaire pour que la solidarité s’exprime en faveur de nos anciens en détresse.

 

La République du Centre, 26.06.2014
La République du Centre, 26.06.2014
0 commentaires

lun.

23

juin

2014

Dernier adieu à Michel Lepourry, ancien maire de Sainteny

Michel Lepourry venait de laisser à 76 ans la mairie de Sainteny
Michel Lepourry venait de laisser à 76 ans la mairie de Sainteny

Figure bien connue parmi les élus manchois, Michel Lepourry, humaniste dévoué à sa commune, à son département et à la France, agriculteur respecté et actif dans la défense de sa profession et du monde rural, fils d'un député gaulliste et gaulliste lui-même, ce qui ne l'empêchait pas de témoigner d'une grande ouverture d'esprit envers ceux qui ne partageaient pas ses convictions, s'est éteinte brutalement, crééant dans le Cotentin et ailleurs dans la Manche une vive émotion teintée de consternation. Un dernier hommage lui a été rendu lundi dans l'église de Sainteny pleine à craquer, chacun voulant lui témoigner de son amitié et de sa reconnaissance et apporter réconfort et affection à sa famille. Michel Lepourry était un homme de conviction, d'engagement et de générosité. Il nous manquera.

0 commentaires

sam.

21

juin

2014

Subligny: remise de médailles à M. le Maire, son ancien adjoint et Mme la secrétaire de mairie

M.Guillard, maire de Subligny, Médaille d'argent régionale, départementale et communale
M.Guillard, maire de Subligny, Médaille d'argent régionale, départementale et communale

M.Guillard, maire de Subligny, M.Chrétienne, anciena djoint, Mme Poulain, secrétaire de mairie, ont tous trois été récompensés de leur engagement au service de la commune par l'attribution de la médaille d'argent régionale, départementale et communale au cours d'une cérémonie à laquelle paerticipaient de nombreux invités, en présence de Mme le Sous-Préfet, du député Huet, du sénateur Bizet, du conseiller général Dieudonné et de moi-même. L'occasion de rappeler que les élus de nos communes rurales et leur collaborateurs font un travail considérable, de plus en plus difficile, et souvent méconnu!

0 commentaires

sam.

21

juin

2014

Fête de l'école de St Pois: spectacle, goûter, remise d'un dictionnaire aux enfants du CM2

0 commentaires

sam.

21

juin

2014

Le centre de secours de Juvigny-le-Tertre rénové et agrandi

Les lieutenants-colonels Soriol et Lourdin en inspection lors d'une précédente visite à Juvigny
Les lieutenants-colonels Soriol et Lourdin en inspection lors d'une précédente visite à Juvigny

Samedi matin à Juvigny, autour de Mme le sous-préfet et de M.Etienne Viard, président du SDIS de la Manche, élus, autorités, pompiers, retraités du service d'incendie et de secours et artisans se retrouvaient pour l'inauguraion des nouveaux locaux du centre de secours, qui englobent désormais les anciens locaux de la gendaremerie. Des travaux de 300 000 euros financés à hauteur de 20% par la communauté de communes pour donner aux pompiers les meilleures conditions d'exercice de leur mission, notamment sur le plan sanitaire!

Le service de sécurité civile est de plus en plus exigeant. Il requiert des compétences croissantes, une formation continue qui prend beaucoup de temps et qui demande une grande attention. Pas d'amateurisme chez nos pompiers volontaires et bénévoles, mais un grand professionnalisme! Je leur ai rendu hommage pour leur engagement, leur disponibilité et leur compétence.

0 commentaires

ven.

20

juin

2014

Non à la politisation de la démocratie locale dans le monde rural !

Intervention au Sénat
Intervention au Sénat

J'ai soutenu et cosigné la proposition de loi tendant à permettre aux candidats de se présenter aux élections municipales avec la nuance « sans étiquette » dans les communes de 1000 à 3 500 habitants.

Je partage tout d'abord le réel mécontentement des communes rurales sur les nouvelles règles électorales, en particulier l’obligation de candidature et l’interdiction de panachage, rendues applicables aux élections municipales pour les communes comprises entre 1 000 et 3 500 habitants. Ces nouvelles règles ont entraîné une diminution des possibilités de choix des électeurs et une augmentation de l’abstention.

C'est dans ce contexte que les préfets ont reçu instruction d'attribuer une "nuance" politique aux candidats de ces petites communes.

J'ai rappelé à la tribune du Sénat que, dans ces communes, le débat démocratique ne repose presque jamais sur l’appartenance partisane mais le plus souvent sur les projets et la personnalité des candidats. Il n'est donc pas légitime, ni même, le plus souvent, possible, d'imposer par voie d'autorité une "nuance" politique à ces candidatures.

Je me félicite donc de l’adoption de cette proposition de loi de bon sens et souhaite son inscription rapide à l’Assemblée nationale pour qu’elle puisse être définitivement adoptée.

0 commentaires

ven.

20

juin

2014

Inauguration du crématorium de Villedieu-les-Poêles

Ruban tricolore coupé par M. Marot, Secrétaire général de la Préfecture
Ruban tricolore coupé par M. Marot, Secrétaire général de la Préfecture

Vendredi était inauguré le crématorium construit à l'initiative de  M. Louis Guérin et de ses deux fils à Villedieu-les-Poêles. La cérémonie était, comme on peut l'imaginer, empreinte de gravité, devant une assistance nombreuse, avec des élus venant de tout le sud Manche et la présence de plusieurs prêtres venus signifier que, contrairement à une opinion répandue, la crémation n'est nullement incompatible avec la foi chrétienne.

Cet équipement faisait défaut à notre territoire. Jusqu'à présent, les familles souhaitant faire procéder à l'incinération de leurs défunts devaient aller à Caen ou à Brix, ce qui était source de grandes difficultés au milieu des épreuves du deuil.

L'incinération est désormais choisie dans un tiers des cas et, s'agissant d'un choix aussi important et intime, la collectivité se doit d'en assurer le libre exercice en contribuant à lever les obstacles matériels qui pourraient l'empêcher. Les services funéraires sont d'ailleurs des services publics, même s'ils sont concédés à des entreprises. Celles-ci s'acquittent généralement de leur mission dans le respect des défunts, avec délicatesse, tact et discrétion vis à vis de leur famille. C'est le cas de l'entreprise Guérin, qui a su installer ce nouveau crématorium en veillant aux conditions d'accueil des proches, avec des espaces ressemblant à des chapelles contemporaines, lumineuses et sereines, qui permettront le recueillement et, pour ceux qui le souhaitent, le réconfort d'une prière consolatrice.

0 commentaires

ven.

20

juin

2014

Championnat de France de sport équestre adapté à Saint-Lô

0 commentaires

jeu.

12

juin

2014

Conférence au Sénat sur la situation économique de la France: va-t-on s'en sortir?

L'économiste Jean-Paul Betbeze faisait mardi dernier une conférence-débat au Sénat sur la situation de l'économie française.

J'en retiens pour les douze mois qui viennent un risque majeur d'augmentation très forte du taux  des intérêts dûs à nos prêteurs (la Chine pour un tiers de notre dette). Les conséquences peuvent être dramatiques, car nous empruntons aujourd'hui à un taux qualifié de "miraculeux", prêter à la France semblant plus sûr que prêter aux Etats-Unis, à l'Espagne ou à l'Italie. Mais l'Amérique va nous faire une concurrence accrue auprès des prêteurs. Elle va en effet devoir augmenter ses taux pour attirer les capitaux nécessaires au financement du déficit de  son commerce extérieur, tandis que les efforts de redressement de l'Espagne et de l'Italie pourraient rendre plus avantageux de prêter à ces pays qu'à la France. Si ce risque se réalise, nous paierons beaucoup plus cher le financement de notre dette, qui est déjà le premier poste de dépense du budget de l'Etat. Alors, fini l'espoir d'une réduction rapide de notre déficit budgétaire et de nos impôts, fini l'espoir de sortir du marasme économique en refoulant les prélèvements obligatoires qui pèsent sur les entreprises et en rétablissant leur rentabilité pour pouvoir mieux profiter des marchés à forte croissance !

Face à ce risque, la politique économique du Gouvernement est inappropriée et certainement pas à la mesure de l'effort national que nous devons produire.

Notre déficit commercial est à la racine de nos difficultés. Il vient de la faible profitabilité de nos entreprises, qui pratiquent de ce fait des prix élevés. Ce déficit commercial entraîne de faibles rentrées fiscales malgré des taux d'imposition élevés, qui aggravent notre déficit budgétaire et contraignent le Gouvernement à ne pas diminuer suffisamment la pression fiscale pesant sur les entreprises.

Face à cela, la politique du Gouvernement relève de la recette des plats "sucrés-salés": chaque effort de réduction des charges est aussitôt compensé par des gestes politiques qui en atténuent la portée en aggravant les déficits. De ce fait, la France ne parvient pas à acquérir la crédibilité qui rassurerait les financeurs de sa dette. Le manque d'ampleur des réformes est ainsi un obstacle au rétablissement de la croissance.

0 commentaires

mar.

10

juin

2014

Colloque franco-chinois au sénat: avoir l'obsession de la compétitivité et de l'innovation pour mieux profiter de la croissance chinoise

L'ambassadeur Zhai Jun au Sénat
L'ambassadeur Zhai Jun au Sénat

Le sénat organisait aujourd'hui son colloque franco-chinois annuel consacré cette année aux partenariats économiques franco-chinois, en présence de l'Ambassadeur de la République populaire de Chine, M.Zhai Jun.

Celui-ci a d'abord souligné l'intensité de nos échanges: pas moins de 800 manifestations franco-chinoises auront été organisées cette année en France!

La France est cependant à juste titre inquiète de voir que son déficit commercial avec la Chine ne cesse de s'aggraver: 26 milliards de déficit français en 2013!

L'Ambassadeur a cependant rappelé que les échanges franco-chinois ont pris en 50 ans un volume considérable: 100 millions de $ par an en 1964; 100 millions de  $ par jour aujourd'hui! 4000 entreprises françaises sont implantées en Chine; 160 entreprises chinoises sont présentes en France. Pour les entreprises françaises présentes en Chine, la Chine est leur 1er, 2ème ou 3ème marché extérieur. M.Zhai prévoit que ce sera leur premier marché dans quelques années seulement.

A ses yeux, la France se distingue des autres pays européens dans ses échanges avec la Chine en ce que nos relations économiques ont une forte dimension stratégique, comme c'est le cas pour le nucléaire civil ou l'aéronautique. Les prises de participation mutuelles dans nos entreprises s'amplifient, signe de la confiance des responsables économiques des deux pays. Certes, le volume de nos échanges commerciaux n'est pas aussi important que ceux d'autres pays européens, mais ils ont un caractère plus stratégique. Le déficit français doit être replacé dans ce contexte. Il serait irréaliste de rechercher un équilibre commercial à court terme, mais plus réaliste de trouver un équilibre dans notre coopération économique d'ensemble en tenant compte de ce que le marché chinois est en très forte expanxion, source de profits importants pour les entreprises étrangères implantées en Chine, même s'il ne s'agit pas d'exportations françaises : les investissements francais en Chine s'élèvent à 12 milliard contre 4 pour les investissements chinois en France, qui augmentent cependant rapidement (+ 40% l'an dernier ...).

Il faut aussi souligner l'essor rapide du tourisme chinois dans le monde, et l'attractivité de la FranceTourisme: 100 millions de Chinois auront voyagé à l'étranger cette année. Les Chinois seront bientôt plus nombreux à visiter la France que les Américains et ils dépensent plus.1,5 millions de Chinois auront voyagé en France en 2014 et ils auront dépensé en moyenne 1400€ par jour! Un point de difficulté: les visas français sont trop difficiles à obtenir: 16 documents à produire !

 

Conclusion de M.Zhai : le développement de la Chine est dans l'intérêt de la France!

Il a bien sûr raison, et c'est pourquoi, dans le marasme économique actuel, nous devons avoir l'obsession de la compétitivité et de l'innovation.

 

0 commentaires

lun.

09

juin

2014

Nicolas Sarkozy doit-il revenir dès cet automne en prenant la tête de l'UMP?

La démission de Jean-François Copé de la présidence de l'UMP prend effet le 15 juin. Elle était devenue inévitable. Les informations rendues publiques sur les conditions du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 rendaient en effet la situation intenable.

Ces informations reposent sur des témoignages malheureusement diificiles à réfuter puisque Jérôme Lavrilleux, le directeur-adjoint de la campagne de l'ancien chef de l'Etat, qui était aussi directeur du cabinet de Jean-François Copé, a publiquement avoué et fait acte de contrition sur TF1. Cela ne dit rien cependant du degré d'information de Jean-François Copé, alors secrétaire général de l'UMP, et de Nicolas Sarkozy, candidat à un second mandat, à l'époque des faits. La présomption d'innocence s'applique à eux. La justice tranchera.

Un faisceau d'indices rend certes plausible leur reponsabilité dans la mise en place de ce financement illicite qui a pris des proportions inédites (11,5 millions de dépassement du budget de campagne limité à 22 millions d'euros, soit plus de 50% de dépassement non inscrits dans le compte de campagne!). Aucune preuve n'en a cependant été apportée à ce jour.

Ces informations s'ajoutent malheureusement au rejet l'an dernier par le conseil constitutionnel du compte de campagne de Nicolas Sarkozy pour des motifs tirés de l'utilisation des moyens de l'Etat pour des dépenses requalifiées de dépenses de campagne. La générosité des sympathisants de l'opposition avait alors permis à l'UMP de faire face à ses échéances. 

Il s'agit maintenant pour l'UMP de rompre avec ce passé. Le nom du principal parti de l'opposition doit rapidement être associé à un projet d'alternance pour le redressement de notre pays, pas à des affaires de financement politique ou à des guerres internes pour la conquête du pouvoir..

De nouvelles élections pour la présidence du parti vont avoir lieu à l'automne. Le devoir de tous ceux qui, de près ou de loin, vont avoir à répondre aux questions de la justice est aujourd'hui de se tenir en réserve du parti pour ne pas associer l'action de celui-ci aux rebondissements et aux révélations qui ne cessent depuis de longs mois de parasiter les initiatives de l'opposition. Cela vaut pour Nicolas Sarkozy comme pour Jean-François Copé. C'est d'ailleurs le seul moyen actuellement de préserver l'avenir de ces personnalités en leur permettant de contribuer, comme ils le souhaitent, à ce que la lumière soit faite par la justice sans gêner l'action du parti. Rien ne leur interdira ensuite d'être candidats à la primaire de l'opposition pour la désignation de celui qui portera ses couleurs à l'élection présidentielle.

 

0 commentaires

lun.

09

juin

2014

Festival des Papillons de Nuit: Stromaë et M attirent un large public!

festival des Papillons de nuit: concert de Stromaê- 6 juin 2014 (d.r. Patrick Bosquet)
festival des Papillons de nuit: concert de Stromaê- 6 juin 2014 (d.r. Patrick Bosquet)

Public très nombreux cette année aux Papillons de Nuit (près de  75 000 personnes sur trois jours, record historique) pour une édition 2014 qui a bénéficié d'un temps favorable pendant (presque) toute la durée du festival. Stromaë à l'ouverture et M à la clôture ont enflammé le Festival, toujours aussi chaleureux côté accueil, et toujours aussi bien organisé grâce à l'équuipe de Patrice Hamelin et à l'engagement de plus de mille bénévoles, fidèles à leur poste et enthousiastes. Un grand merci aussi aux forces de sécurité, aux pompiers, aux travailleurs sociaux et aux associations qui assurent la sécurité et l'accompagnement des jeunes festivaliers!

1 commentaires

dim.

08

juin

2014

70ème anniversaire du Débarquement: moment d'unité nationale et de dialogue entre les Peuples

1 commentaires

mer.

04

juin

2014

Visite du Sénat par les enfants des écoles privées de Saint-Hilaire-du-Harcouët et de Mortain

Heureuse idée que celle de M.Lucas et de son équipe pédagogique d'emmener chaque annéeà Paris les élèves en fin de scolarité primaire et de mêler les activités ludiques, touristiques et culturelles avec un apprentissage civique par la visite d'institutions comme le Sénat.

La découverte du magnifique Palais du Luxembourg s'est comme de coutume accompagnée d'une séance dans l'hémicycle pour faire comprendre aux enfants comment la loi se fabrique, s'amende et se vote. Un public attentif qui a posé beaucoup de questions très pertinentes et qui, je l'espère, fera les bons citoyens de demain!

0 commentaires

dim.

01

juin

2014

Réunion hippique de Bourigny: une tradition séculaire qui attire de nombeux amateurs

0 commentaires

 

CONTACT




La lettre du sénateur - novembre 2016

"Une Manche fraternelle, attractive, dynamique à l'écoute de ses habitants"

Le magazine du conseil départemental de la Manche

 Manche des territoires, la revue destinée aux élus

Les P'tites News : le magazine des collégiens

Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr
Lien vers le site internet www.nossenateurs.fr

Livre "Avec Chirac"